L’ul­ti­ma­tum des Afri­cains à Hol­lande

Le Parisien (Paris) - - COP 21 - PHI­LIPPE MARTINAT

IL N’Y A PAS D’AMOUR, il n’y a que des preuves d’amour. L’adage n’est pas afri­cain mais les chefs d’Etat du grand conti­nent l’ont adop­té pour la COP21. Lors du pré­cé­dent ren­dez-vous (ra­té) de Copenhague, en 2009, on leur avait pro­mis des mil­liards afin de leur per­mettre de s’adap­ter au ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. Mais ils n’en ont ja­mais vu la cou­leur… Voi­là pour­quoi, tout en y met­tant des formes res­pec­tueuses, les res­pon­sables afri­cains ont fait par­ve­nir lun­di à Fran­çois Hol­lande un cour­rier en forme d’ul­ti­ma­tum : « La po­si­tion una­nime, claire et ferme condi­tionne l’ac­cep­ta­tion par les pays afri­cains d’un ac­cord lors de la COP21 à Pa­ris. » En ré­su­mé, il n’y au­ra pas d’ac­cord gé­né­ral à la COP21 si le texte ne pré­voit pas clai­re­ment des en­ga­ge­ments fi­nan­ciers (et im­mé­diats) en fa­veur de l’Afrique. La pé­ti­tion, em­me­née par le Gui­néen Al­pha Con­dé, est si­gnée par une bonne ving­taine de per­son­na­li­tés in­fluentes. Quelques jours plus tôt, les chefs d’Etat et de gou­ver­ne­ment afri­cains s’étaient réunis à Jo­han­nes­burg (Afrique du Sud) pour rap­pe­ler leurs exi­gences dans un do­cu­ment com­mu­ni­qué à l’Ely­sée et aux res­pon­sables de la COP21.

L’art de ma­nier le com­pli­ment

La lettre re­prend les grandes lignes du plan pous­sé par Jean-Louis Bor­loo pour élec­tri­fier l’Afrique grâce aux éner­gies re­nou­ve­lables : un ac­cord ju­ri­di­que­ment contrai­gnant « dans le­quel s’en­gagent prio­ri­tai­re­ment les pays contri­bu­teurs de CO2 » ; la mise en place d’une agence pan­afri­caine di­ri­gée par des Afri­cains pour pi­lo­ter les pro­jets ; une contri­bu­tion des pays dé­ve­lop­pés à hau­teur de 3 Mds$ (2,75 Mds€), puis 5 Mds$ (4,6 Mds€) par an pen­dant une dé­cen­nie. Plus des sub­ven­tions pour pro­té­ger la fo­rêt, fi­nan­cer les agences des bas­sins du lac Tchad et du Ni­ger, ain­si que l’Agence pan­afri­caine de la grande mu­raille verte. Pour clore la mis­sive, les si­gna­taires lui adressent un pe­tit coup de pres­sion en forme de com­pli­ment : « Nous avons confiance dans l’en­ga­ge­ment de la France et de votre lea­der­ship. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.