Quel est le bruit qui vous stresse le plus ?

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

Jean­nine Louis

85 ans, re­trai­tée Li­va­rot (14) « Le bruit de l’orage qui ap­proche. Il y a une di­zaine d’an­nées, j’ai vu la foudre tom­ber sur un arbre près de ma mai­son, et de­puis je suis stres­sée quand je sens un orage mon­ter. Il n’y a pas grand-chose à faire contre ça. J’ar­rive à me cal­mer avec beau­coup de vo­lon­té. Je suis une an­cienne di­rec­trice d’école, alors j’au­rais pu ré­pondre le bruit de la craie, mais ça, ça ne m’a ja­mais rien fait ! »

Ka­ci Ait Al­laoua

25 ans, étu­diant Rouen (76) « Une mo­to qui ac­cé­lère à fond. Comme lorsque les conduc­teurs re­montent le pé­ri­phé­rique par exemple, ou juste dans la rue pour se faire re­mar­quer. Pour­tant, j’ai une mo­to. C’est un bruit qui sti­mule la ten­sion, qui dé­range. Il de­vrait y avoir des consignes des ven­deurs pour ne pas tou­cher aux pots d’échap­pe­ment. Si ça ar­rive quand je suis chez moi, je me cache sous la couette ! »

« Le tic-tac d’une hor­loge.

Stéphanie Li­gnon

41 ans, aide-soi­gnante Her­blay (95) « Les gens qui parlent fort au té­lé­phone dans les lieux pu­blics. Il y a dé­jà as­sez de choses qui nous stressent au quo­ti­dien, on court as­sez comme ce­la, et il y a des gens qui en ra­joutent en dis­cu­tant beau­coup trop fort. D’au­tant qu’une fois qu’on com­mence à en­tendre une conver­sa­tion, on ne peut plus s’en dé­ta­cher, ça em­pêche de ré­flé­chir. Il fau­drait da­van­tage d’af­fi­chage pour évi­ter ce­la. » « Les klaxons. Pour moi, c’est de la vraie pol­lu­tion so­nore. A Fès, la ville du Ma­roc d’où je viens et dans tout le pays, les conduc­teurs klaxonnent tout le temps et pour rien, c’est un bruit per­ma­nent, in­sup­por­table. Il fau­drait ex­pli­quer aux en­fants dès l’école qu’il ne faut pas klaxon­ner comme ça ! Alors, à titre de com­pa­rai­son, ici, je trouve que c’est bien plus calme… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.