Les poi­vrots ne paie­ront pas deux fois à Or­léans

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - RE­NAUD DO­ME­NI­CI

L’AR­RÊ­TÉ VO­TÉ en fin d’an­née der­nière par le con­seil mu­ni­ci­pal d’Or­léans (Loi­ret), qui contrai­gnait les per­sonnes ar­rê­tées sur la voie pu­blique en état d’ébrié­té à s’ac­quit­ter d’une somme de 120 € — en sus de l’amende lé­gale de 150 € pour ivresse ma­ni­feste sur la voie pu­blique —, a été an­nu­lé hier par le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif. Les ma­gis­trats ont consi­dé­ré que ce texte n’avait pas de base lé­gale. De­puis sa mise en ap­pli­ca­tion, le 1er jan­vier, l’ar­rê­té n’avait été ap­pli­qué qu’une di­zaine de fois. « En­vi­ron 250 à 300 per­sonnes étaient in­ter­pel­lées chaque an­née en état d’ébrié­té par la po­lice mu­ni­ci­pale, ces in­ter­pel­la­tions né­ces­si­taient le gel d’une pa­trouille, et gé­né­raient des frais de trans­port im­por­tants pour la col­lec­ti­vi­té », avait ar­gu­men­té l’ad­joint au maire char­gé de la sécurité de la ville d’Or­léans pour jus­ti­fier l me­sure. ma­lades. Ce « pré­ju­dice d’an­xié­té » a été âpre­ment contes­té par le la­bo­ra­toire Ser­vier, concep­teur de cet an­ti­dia­bé­tique uti­li­sé comme coupe-faim à l’ori­gine de graves lé­sions car­diaques. Les pa­tients se­ront fixés le 28 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.