La dé­ci­sion qui ré­volte les ar­bitres

Le Parisien (Paris) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - AR­NAUD DETOUT

ÇA GRONDE chez les ar­bitres. La dé­ci­sion prise la se­maine der­nière par la com­mis­sion de dis­ci­pline du Dis­trict de Val-de-Marne de ré­duire la sus­pen­sion d’un jeune joueur ayant agres­sé une ar­bitre de 15 ans, en no­vembre 2014, ne passe pas. « Je suis scan­da­li­sé ! ful­mine ain­si Pa­trick Lher­mite, vice-pré­sident de la com­mis­sion fé­dé­rale et pré­sident de la com­mis­sion ré­gio­nale d’ar­bi­trage. L’agres­sion phy­sique et ver­bale est in­to­lé­rable ! On met en place une po­li­tique glo­bale sur la pro­tec­tion de l’ar­bitre avec une aug­men­ta­tion des ba­rèmes lors­qu’il y a une re­mise en cause de l’ar­bi­trage et, là, on se re­trouve avec une dé­ci­sion in­com­pré­hen­sible de ra­bais­ser la sus­pen­sion d’un agres­seur. Alors que l’on veut fé­mi­ni­ser l’ar­bi­trage, c’est vrai­ment un très mau­vais si­gnal en­voyé. »

L’af­faire se noue lors d’un match des moins de 15 ans Dé­par­te­men­taux op­po­sant les Che­mi­nots de Ville­neuve-Saint-Georges au Ples­sis-Tré­vi- se, en no­vembre 2014. Is­lande Hocq, jeune fille ar­bitre, ex­pulse un joueur de l’équipe lo­cale en dé­but de se­conde pé­riode. Ce­lui-ci se di­rige alors en tri­bune en pro­fé­rant des in­sultes et en mul­ti­pliant les gestes obs­cènes en­vers l’ar­bitre pen­dant la der­nière de­mi-heure de jeu. Une fois le match ter­mi­né, le joueur, ac­com­pa­gné de quatre amis, se rend dans son ves­tiaire pour ve­nir en dé­coudre avec l’ar­bitre.

Un club re­mar­qué pour ses in­frac­tions

La pré­sence de son père évite alors les coups de jus­tesse. « Je lui ai re­te­nu le bras au mo­ment où il al­lait la frap­per, dé­clare le pa­pa, Re­naud Hocq, éga­le­ment ar­bitre au ni­veau ré­gio­nal. Si je n’avais pas été là, ce­la au­rait pu être très grave. Ma fille a été hu­mi­liée et trau­ma­ti­sée par cet évé­ne­ment. Elle a vou­lu ar­rê­ter l’ar­bi­trage, mais les nom­breux té­moi­gnages de sou­tien l’ont fait re­ve­nir sur sa dé­ci­sion, et elle a re­pris le sif­flet au bout de trois mois. »

Un mois après les faits, la com­mis­sion du Dis­trict s’est réunie et a dé­ci­dé de condam­ner le joueur à trois ans de sus­pen­sion — deux fermes et un avec sur­sis. L’ado­les­cent, pré­nom­mé Ro­di — comme le droit le lui per­met une fois la moi­tié de sa peine ef­fec­tuée — a le mois der­nier sai­si cette même com­mis­sion pour de­man­der une ré­duc­tion de la sanc­tion. Et il a été en­ten­du, puisque sa sus­pen­sion a été rac­cour­cie de trois mois, ce qui lui per­met de re­ve­nir plus tôt sur les ter­rains. Une dé­ci­sion in­édite en Ile-deF­rance après une agres­sion en­vers un ar­bitre. « On ne cau­tionne pas le com­por­te­ment de ce jeune et on lui a clai­re­ment dit que c’était la pre­mière et la der­nière fois, si­non il quit­tait le club, af­firme Yas­sine Ka­mel, le pré­sident des Che­mi­nots de Ville­neuve. Après cet in­ci­dent, il a conti­nué à ve­nir aux en­traî­ne­ments et nous n’avons eu au­cun pro­blème de com­por­te­ment avec lui. »

Au sein du Dis­trict du Val-deMarne, on ne com­prend pas cette dé­ci­sion à l’égard d’un club qui dé­tient le re­cord des in­frac­tions de­puis trois ans. « La com­mis­sion de dis­ci­pline est in­dé­pen­dante, mais cette sanc­tion al­lé­gée reste in­vrai­sem­blable, souffle Thier­ry Mer­cier, le pré­sident du Dis­trict du 94. Com­ment les membres (NDLR : 12 au to­tal) ont-ils pu prendre une telle dé­ci­sion à une large ma­jo­ri­té ? En plus, il n’y a plus au­cune voie de re­cours sur le plan ju­ri­dique. »

A pré­sent, les ar­bitres du Val-deMarne ne comptent pas en res­ter là. Le pa­pa de la jeune Is­lande et éga­le­ment pré­sident de l’Unaf (Union na­tio­nale des ar­bitres de football) du 94 a en­voyé un com­mu­ni­qué lun­di pour dé­non­cer la dé­ci­sion et va de­man­der à tous ses ar­bitres de ne plus of­fi­cier lors des matchs des Che­mi­nots de Ville­neuve-Saint-Georges. Cette po­si­tion est sou­te­nue par la com­mis­sion dé­par­te­men­tale d’ar­bi­trage. Une grève gé­né­rale est même en­vi­sa­gée en cas de nou­vel in­ci­dent.

(Si­pa/Pixath­lon.)

Les ar­bitres du Valde-Marne sont fu­rieux de­vant la re­mise de sanc­tion dont a bé­né­fi­cié un joueur coupable d'agres­sion en­vers une des leurs âgée de 15 ans au mo­ment des faits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.