Pe­tite était dé­jà grande

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - CHAR­LOTTE MO­REAU

one-wo­man-show (2006), du­rée :

Elle était en­core la pe­tite brune gouailleuse de la « Bern Aca­de­my », ré­vé­lée par Ca­nal + dans « 20 h 10 pé­tantes », puis sa­tel­li­sée par Laurent Ru­quier sur France 2 dans « On a tout es­sayé ». Flo­rence Fo­res­ti avant la gloire, c’est dé­jà Flo­rence Fo­res­ti au som­met. Ca­pable de trou­ver un ton neuf sur les rap­ports hommes-femmes, d’épin­gler les sté­réo­types de la vi­ri­li­té comme de la fé­mi­ni­té, d’ex­plo­rer notre rap­port à l’image ou à la cé­lé­bri­té. Qu’elle ima­gine les in­gé­nieurs sour­nois qui ont in­ven­té le corps hu­main, ou qu’elle consacre un sketch en­tier à cette autre ma­chine ab­surde qu’est l’avion de Bar­bie, rien ne sent l’ef­fort chez Fo­res­ti et, pour­tant, rien ne cède ja­mais à la fa­ci­li­té. Su­prême ta­lent des très grands.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.