Cette co­mé­dienne ré­chauffe les e-mails

Le Parisien (Paris) - - PARIS - JÉ­RÔME BERNATAS

EN res­sor­tant du Ci­né XIII Théâtre après avoir vu « Quand souffle le vent du nord »*, on a moins froid. Une sen­sa­tion ren­for­cée par la voix chaude et chan­tante de Ca­ro­line Rochefort. La co­mé­dienne in­ter­prète avec Sté­phane Du­clot cette pièce ex­traite du livre de Da­niel Glat­tauer. Ce jo­li texte, qui parle à tous, offre à Ca­ro­line Rochefort l’oc­ca­sion de s’ex­pri­mer pour la pre­mière fois sur une scène pa­ri­sienne. La grande brune au re­gard clair, qui a choi­si un autre des­tin après des études en psy­cho­lo­gie et en cri­mi­no­lo­gie, se glisse avec spon­ta­néi­té dans les vê­te­ments d’Em­mi. Une jeune femme dont la vie re­prend des cou­leurs à la suite d’une er­reur de frappe bien­ve­nue dans une adresse élec­tro­nique. Le conte­nu des e-mails, drôles puis tendres, qu’Em­mi échange avec Léo (Sté­phane Du­clot) prend en­core plus de re­lief dans la bouche de Ca­ro­line. « Je tra­vaille avec mon ac­cent, ex­plique la tren­te­naire qui a gran­di au pied du mas­sif des Cor­bières. Ju­dith Wille, qui as­sure la mise en scène, m’a de­man­dé de ne pas le gom­mer. » « Ce­la ap­porte de la fraî­cheur au per­son­nage, du dy­na­misme et un rythme dif­fé­rent », constate Sté­phane Du­clot, qui fait ap­pré­cier l’hu­mour pince-sans-rire de Léo. Le duo qui se parle sans se voir exerce aus­si son pou­voir de sé­duc­tion sur le pu­blic. « Com­ment ne pas ai­mer ? », ques­tionne une spec­ta­trice. *Jus­qu’au 23 jan­vier du mer­cre­di au sa­me­di au Ci­né XIII Théâtre, 1, ave­nue Ju­not (Pa­ris XVIIIe). Ré­ser­va­tions au 01.42.54.15.12. Ta­rif de 16,50 € à 30,10 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.