L’autre scan­dale Volks­wa­gen se dé­gonfle

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

RE­TOUR­NE­MENT de si­tua­tion : Volks­wa­gen as­sure fi­na­le­ment ne pas avoir men­ti sur le ni­veau d’émis­sion de CO2 de 800 000de ses voi­tures, contrai­re­ment à ce que le groupe avait ad­mis dé­but no­vembre. « Après des contrôles in­ternes et me­sures com­plètes […], le soup­çon de ma­ni­pu­la­tion illé­gale des don­nées […] ne s’est pas vé­ri­fié », in­di­quait hier Volks­wa­gen dans un com­mu­ni­qué. Une nou­velle bien­ve­nue pour le construc­teur au­to­mo­bile, par ailleurs tou­jours em­pê­tré dans un vaste scan­dale pour avoir tru­qué le mo­teur de 11 mil­lions de voi­tures pour faus­ser les tests an­ti­pol­lu­tion aux oxydes d’azote (NOx). Si le scan­dale des émis­sions de CO2 se dé­gonfle, par ri­co­chet, un soup­çon de fraude fis­cale, qui fai­sait l’ob­jet d’une en­quête de la jus­tice al­le­mande — le prix de la vi­gnette au­to­mo­bile étant lié au ni­veau d’émis­sion de CO2 de la voi­ture — de­vrait s’éva­po­rer aus­si. La nou­velle a don­né des ailes à l’ac­tion Volks­wa­gen à Franc­fort. Celle-ci s’est en­vo­lée de 6,17 % hier, et a ain­si re­pris la moi­tié des 40 % per­dus en quelques jours en sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.