L’or­tho­pho­niste à do­mi­cile

On n’a ja­mais au­tant at­ten­du pour avoir un ren­dez-vous chez ces pro­fes­sion­nels du lan­gage. Une nou­velle ap­pli­ca­tion per­met tou­te­fois de s’exer­cer chez soi.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

LES CHIFFRES parlent d’eux­mêmes et valent mieux qu’un long dis­cours pour dé­crire cette pé­nu­rie : il n’existe que 23 521 pra­ti­ciens en France pour ac­com­pa­gner plus de 2 mil­lions de per­sonnes, en­fants et adultes, qui pré­sentent des dif­fi­cul­tés re­le­vant d’une prise en charge or­tho­pho­nique. Consé­quence ? Il faut par­fois at­tendre des mois, voire un an, pour avoir un ren­dez-vous avec ces thé­ra­peutes qui pré­viennent, re­pèrent et traitent, entre autres, les troubles du lan­gage.

De­puis plu­sieurs mois d’ailleurs, le mé­con­ten­te­ment des or­tho­pho­nistes gran­dit et la me­nace d’une grève n’est pas écar­tée mal­gré l’in­vi­ta­tion d’une in­ter­syn­di­cale au mi­nis­tère de la San­té, la se­maine der­nière. L’ob­jec­tif de ces pro­fes­sion­nels du pa­ra­mé­di­cal : que leur mé­tier reste at­trac­tif et ga­ran­tir l’ac­cès aux soins.

(DR.)

Pour pal­lier le manque de pra­ti­ciens, un site In­ter­net per­met aux pa­tients de réa­li­ser des exer­cices à do­mi­cile pa­ra­mé­trés di­rec­te­ment par un or­tho­pho­niste. Mais il est tou­jours com­pli­qué d’ob­te­nir un pre­mier ren­dez-vous avec ce der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.