« Les vo­lailles vont nous res­ter sur les bras »

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - Li­moges (Haute-Vienne) De notre cor­res­pon­dant FRANCK LAGIER

DEUX CENT QUA­RANTE vo­lailles vont être abat­tues ce ma­tin par les ser­vices vétérinaires de la Hau­teVienne, sur la com­mune des Billanges, dans une ferme-au­berge où a été dé­tec­té un cas de grippe aviaire « H5N1 hau­te­ment pa­tho­gène ». Il s’agit du pre­mier dans le dé­par­te­ment. En tout, il existe donc dix foyers de grippe aviaire en France (sept en Dor­dogne, deux dans les Landes et un en Haute-Vienne).

Ce ma­tin, à la ferme-au­berge des Billanges, les ser­vices vétérinaires ont pré­vu d’in­ter­ve­nir du­rant quatre heures pour eu­tha­na­sier les vo­lailles et dés­in­fec­ter les bâ­ti­ments de cette ex­ploi­ta­tion, dont l’ac­cès se­ra bou­clé par la gen­dar­me­rie.

Une zone de pro­tec­tion de 3 km au­tour du foyer

« Nous ne vou­lons pas com­mu­ni­quer. Peut-être plus tard », nous ont glis­sé dé­pi­tés les pro­prié­taires pour qui cet im­pré­vu en pé­riode de fêtes tombe très mal. La pré­fec­ture a dé- cla­ré une zone de pro­tec­tion de 3 km au­tour du foyer et une zone de sur­veillance de 10 km concer­nant cinq com­munes où ont lieu les dé­pla­ce­ments, le trans­port des vo­lailles.

Pour l’éta­blis­se­ment Pey­rilloux Vo­lailles, un éle­veur si­tué à 2 km du lieu concer­né, l’in­quié­tude pré­do­mine. « On risque de plus rien ache­ter chez nous et nous ne pour­rons plus li­vrer les com­mandes à cause des res­tric­tions », re­grette Phi­lippe Pey­rilloux, qui in­dique ne pas avoir été contac­té par les ser­vices de l’Etat.

L’éle­veur a re­çu un coup de fil il y a quelque temps d’une per­sonne de Rennes sou­hai­tant ache­ter « 200 à 300 dindes ». « Quand il va ap­prendre que le foyer de grippe aviaire est aux Billanges, il risque de ne ja­mais rap­pe­ler, souffle Phi­lippe Pey­rilloux. Les vo­lailles vont nous res­ter sur les bras. Nous en avons ac­tuel­le­ment 500. On risque de perdre 10 000 € ». En Dor­dogne, ce sont 1 000 ca­nards à Nan­theuil, 630 ca­nards à Mus­si­dan et 30 ca­nards, oies et pou­lets à Mon­ti­gnac qui de­vraient, eux aus­si, être abat­tus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.