Pre­nez donc un apé­ro cli­mat

Com­ment par­ler du ré­chauf­fe­ment sans en avoir l’air et sans bar­ber ses in­ter­lo­cu­teurs ? En par­ti­ci­pant, comme nous, à un apé­ro cli­mat. A la fois drôle et ins­truc­tif.

Le Parisien (Paris) - - COP21 - FLO­RENCE MÉRÉO FL.M. FRÉ­DÉ­RIC MOUCHON

UN POST-IT JAUNE sur chaque front. Mais cette fois, ce n’est pas Ma­don­na, Ba­rack Oba­ma ou Flip­per le dau­phin qu’il faut de­vi­ner. « Est-ce que ça consiste à ne plus uti­li­ser d’eau chaude ? Non… Alors est-ce que c’est ne plus boire d’eau en bou­teille ? » Bin­go ! A force de ques­tions, Char­lotte, 26 ans, vient de trou­ver le geste cli­mat « boire de l’eau du ro­bi­net » dont elle a éco­pé. Avec trois de ses amis, la jeune femme par­ti­cipe à un « apé­ro cli­mat » chez Pierre et Pierre, deux co­lo­ca­taires de 25 ans à Saint-Ouen (Seine-Saint-De­nis). Une ini­tia­tive aty­pique, bap­ti­sée Wel­come chez moi et pen­sée en marge de la COP21 par Ka­mé­ra Ve­sic, fon­da­trice de l’as­so­cia­tion d’édu­ca­tion à l’en­vi­ron­ne­ment Pik­pik.

« Le prin­cipe est simple : se re­trou­ver entre col­lègues, amis, voi­sins au­tour d’un apé­ro du­rant le­quel vous faites des jeux (NDLR : té­lé­char­geables sur le site In­ter­net*) liés à la pla­nète. Ils per­mettent de lan­cer des su­jets de conver­sa­tion sur les bons gestes à faire. C’est à la fois très co­ol et utile », ré­sume-t-elle avant de re­lan­cer les dé­bats. Au Post-it « Ache­ter lo­cal », elle in­ter­roge : « Toi, tu pré­fères un concombre bio de Thaï­lande ou un concombre non bio de Bre­tagne ? » « De Bre­tagne, c’est clair », tranche un des co­loc or­ga­ni­sa­teur de l’évé­ne­ment. Sur la table, rien de très éco­lo : piz­za et chips à trem­per dans du gua­ca­mole et de la sauce pi­quante. « Ce n’est pas grave, dé­fend Ka­mé­ra Ve­sic. L’idée, c’est d’ap­prendre en s’amu­sant, pas d’être mo­ra­li­sa­teur sur tel ou tel pro­duit. »

Une ini­tia­tive ap­pe­lée à du­rer au-de­là de la COP21

C’est l’heure de la chasse au tré­sor. « Vous avez une mi­nute pour trou­ver dans l’ap­par­te­ment deux choses qui se re­cyclent et deux qui ne se re­cyclent pas. » Ef­fer­ves­cence dans la cui­sine. Pour le troi­sième Pierre de la soi­rée, ce n’est pas tout à fait un sans-faute. Car si, si, la cap­sule de bière se re­cycle, ap­prend le jeune homme. Pour les pots de yaourt en re­vanche, ça dé­pend… de la ré­gion. En Bre­tagne, il existe des lignes de re­cy­clage, mais pas en Ile-deF­rance ! « Et com­ment on sait pour les verres ? » de­mande An­toine, qui tra­vaille pour­tant dans le do­maine en­vi­ron­ne­men­tal. « Dès qu’un verre sert à abri­ter un conte­nu (confi­ture, mou­tarde, pâte à tar­ti- ner, li­quide…), il est fait pour être fon­du et re­fait en­core et en­core. Tu peux le re­cy­cler mais il faut en­le­ver le cou­vercle. Les beaux verres de vais­selle ont en re­vanche des billes de ci­ment pour être ren­for­cés. Ils ont vo­ca­tion à du­rer », ex­plique la pé­da­gogue Ka­mé­ra.

Pas­ser les vi­tesses très vite quand on conduit, mettre les tex­tiles même dé­chi­rés dans les bornes, connaître la fa­çon de construire un abri à in­sectes, cha­cun des joyeux ca­ma­rades est re­par­ti avec un tuyau sur le cli­mat. Et c’est à An­toine que le flam­beau a été pas­sé pour or­ga­ni­ser un nou­vel apé­ro avec des amis. Car au­de­là de la COP, l’ini­tia­tive a vo­ca­tion à du­rer. Ka­mé­ra Ve­sic planche d’ailleurs à une for­mule com­pa­tible avec l’Eu­ro de foot 2016 ! * Pour or­ga­ni­ser un apé­ro cli­mat, ren­sei­gne­ments sur www.pik­pik.org.

Vin ou bière ? Oui aux chips ! In­utile d’y re­non­cer. Il suf­fit de choi­sir le pa­quet le moins pol­luant. En l’oc­cur­rence, les gâ­teaux apé­ro em­bal­lés dans du plas­tique se­raient (se­lon l’Ofev, un or­ga­nisme suisse pour l’en­vi­ron­ne­ment) beau­coup plus éco­lo­giques que ceux dans les tubes

Les graines sont à la mode et, ça tombe bien, elles sont éco­los. Le ré­seau Bio­coop rap­pelle que le mieux est d’ache­ter noix de ca­jou, fruits secs, chips de ba­nane en vrac. Ce qui n’em­pêche pas de cou­per un sau­cis­son, sur­tout s’il est pro­duit lo­ca­le­ment. Mai­son, c’est mieux. Si vous ai­mez cui­si­ner, vous trou­ve­rez là tous les conseils pour un apé­ro bio joyeux : www.bio­ad­dict.fr. Hou­mous, tar­ti­nade d’au­ber­gine sont à dis­po­si­tion comme des bret­zels bio au ro­ma­rin et au par­me­san. Alors que 155 000 Inuits peuplent le Ca­na­da, le Groen­land, l’Alas­ka et la Rus­sie, elle est ve­nue à Pa­ris pour re­pré­sen­ter les 27 000 Es­qui­maux du Nu­na­vut, cette ré­gion du cercle arc­tique ca­na­dien qu’elle pré­side. « C’est la plus grande terre in­di­gène du monde » clame Ca­thy qui a pu­nai­sé sur sa te­nue tra­di­tion­nelle un badge à l’ef­fi­gie d’un ours blanc. « A cause de l’aug­men­ta­tion des tem­pé­ra­tures et de la fonte ac­cé­lé­rée de la neige, les grizz­lys sont en train de sup­plan­ter leurs cou­sins po­laires et l’on voit au­jourd’hui ap­pa­raître des es­pèces hy­brides entre l’ours noir et l’ours blanc, ex­plique-t-elle. Nous su­bis­sons aus­si l’im­pact d’es­pèces in­va­sives d’oiseaux qui dé­truisent notre toun­dra. » Le pôle Nord est la ré­gion du monde la plus af­fec­tée par la hausse du mer­cure. « La cha­leur est blo­quée au ni­veau de l’Arc­tique et, dans ma ré­gion, cer­tains lacs sont en train de ré­tré­cir. Cer­tains chas­seurs inuits n’ont plus de moyens de sub­sis­tance et fi­nissent par al­ler tra­vailler dans des pê­che­ries », ajoute-t-elle, avant de lan­cer cette sup­plique aux né­go­cia­teurs onu­siens : « Le monde ne s’in­té­resse pas à nous, mais c’est ou­blier que la fonte des glaces vous concerne aus­si. Elle par­ti­cipe à l’élé­va­tion du ni­veau des mers et contri­bue­ra donc à ac­croître dans le reste du monde les risques de sub­mer­sion des terres. »

À LIRE

le­pa­ri­sien.fr DANS LE RÉ­TRO. En dix ans, l’ap­pa­ri­tion des ré­fu­giés cli­ma­tiques

Saint-Ouen (Seine-Saint-De­nis), le 3 dé­cembre. Cet apé­ro cli­mat, bap­ti­sé Wel­come chez moi, a été ima­gi­né par Ka­mé­ra Ve­sic (à gauche) de l’as­so­cia­tion Pik­pik. « Ce­la per­met de lan­cer des su­jets de conver­sa­tion sur les bons gestes à faire », pré­cise-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.