« La Vie d’Adèle » trop sexuel pour les ados ?

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES - A.G.

DEUX ANS et de­mi après sa sor­tie en salles et une Palme d’or à Cannes, « la Vie d’Adèle » d’Ab­del­la­tif Ke­chiche a per­du hier son vi­sa d’ex­ploi­ta­tion, suite à la dé­ci­sion de la cour ad­mi­nis­tra­tive d’ap­pel de Pa­ris. En clair : le film avec Adèle Exar­cho­pou­los et Léa Sey­doux ne peut plus pour l’ins­tant être mon­tré au pu­blic, le temps que l’in­ter­dic­tion aux moins de 12 ans dont le film est as­sor­ti soit ré­exa­mi­née.

Cette dé­ci­sion fait suite à la sai­sine de la jus­tice par l’as­so­cia­tion Pro­mou­voir, co­fon­dée par l’avo­cat An­dré Bon­net, et proche des mi­lieux ca­tho­liques tra­di­tio­na­listes, qui es­ti­mait que « la Vie d’Adèle », qui ra­conte une his­toire d’amour entre deux femmes, au­rait dû être in­ter­dit aux moins de 18 ans.

Des scènes de sexe « réa­listes »

La cour ad­mi­nis­tra­tive d’ap­pel de Pa­ris a donc de­man­dé à la mi­nistre de la Culture Fleur Pel­le­rin de pro­cé­der au ré­exa­men de la de­mande de vi­sad’ex­ploi­ta­tion dans « un dé­lai de deux mois ». Si, par exemple, « la Vie d’Adèle » était in fine in­ter­dit aux moins de 16 ans, ce­la si­gni­fie­rait qu’il ne pour­rait plus pas­ser en prime time à la té­lé­vi­sion.

Pour jus­ti­fier la sus­pen­sion de l’au­to­ri­sa­tion de dif­fu­sion du film sur tous les sup­ports (té­lé, DVD), la cour a es­ti­mé que « la Vie d’Adèle : cha­pitres 1 et 2 » d’Ab­del­la­tif Ke­chiche com­por­tait « plu­sieurs scènes de sexe pré­sen­tées de fa­çon réa­liste, en gros plan » qui sont « de na­ture à heur­ter la sen­si­bi­li­té du jeune pu­blic ». De ce fait, la mi­nistre « ne pou­vait, sans com­mettre d’er­reur d’ap­pré­cia­tion », au re­gard de la loi, « ac­cor­der un vi­sa d’ex­ploi­ta­tion com­por­tant une in­ter­dic­tion li­mi­tée aux mi­neurs de 12 ans », ajoute-t-elle, sans dire jus­qu’à quel âge le film de­vrait être in­ter­dit.

Hier, le mi­nis­tère de la Culture a an­non­cé son in­ten­tion d’in­tro­duire un re­cours de­vant le Con­seil d’Etat. Cons­ta­tant que l’état ac­tuel des textes per­met à Pro­mou­voir d’ob­te­nir fa­ci­le­ment sa­tis­fac­tion en jus­tice, la mi­nistre de la Culture a char­gé en sep­tembre le pré­sident de la com­mis­sion de clas­si­fi­ca­tion du CNC, JeanF­ran­çois Ma­ry, de lui pré­sen­ter d’ici jan­vier des pro­po­si­tions de ré­forme.

L’as­so­cia­tion Pro­mou­voir avait dé­jà fait in­ter­dire tem­po­rai­re­ment « Love » de Gas­par Noé, avant que le mi­nis­tère de la Culture n’ob­tienne fi­na­le­ment gain de cause.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.