Avec elles, l’e-san­té dé­barque dans­les­mai­sons­de­re­traite

Le Parisien (Paris) - - PARIS - ÉLO­DIE SOULIÉ

FAIRE COU­RIR SES DOIGTS sur un écran tac­tile pour glis­ser les images et re­cons­ti­tuer un puzzle, pio­cher dans sa mé­moire pour ré­pondre à un quiz, pui­ser dans ses sou­ve­nirs pour re­trou­ver les in­gré­dients d’une re­cette de cui­sine… Ces pe­tites ac­ti­vi­tés ne sont pas si ano­dines, la bonne idée était de les « mettre en boîte », ou plu­tôt en ta­blette, et de les trans­for­mer en ou­tils thé­ra­peu­tique.

C’est la ver­tu, re­con­nue et en­cou­ra­gée par les mé­de­cins gé­riatres et neu­ro­psy­cho­logues de l’hô­pi­tal Bro­ca (XIIIe), avec la­quelle Jus­tine Sau­quet, 28 ans, et sa mère Do­mi­nique ont af­fi­né leur pro­jet d’ap­pli­ca­tion mo­bile « Stim’art ». Leur pe­tite star­tup pa­ri­sienne, Dyn­seo, lan­cée il y a moins de deux ans, gagne du ter­rain dans les mai­sons de re­traite mais aus­si chez les re­trai­tés in­dé­pen­dants. Grâce aux deux Pa­ri­siennes, la « e-san­té » at­teint dé­sor­mais la gé­né­ra­tion la moins connec­tée.

Ce­la sti­mule les ma­lades

Un pa­ri concen­tré dans une ta­blette, four­nie « clé en main » avec seize jeux pour un peu plus de 300 €, et des mises à jour ré­gu­lières ef­fec­tuées d’un simple e-mail, pour 5 € par mois (un abon­ne­ment qui ser­vi­ra d’ailleurs à fi­nan­cer la re­cherche sur les ma­la­dies dé­gé­né­ra­tives). En de­hors de ces mises à jour, pas be­soin de connexion, la ta­blette contient tout. « Les gens qui s’en servent peuvent même créer leurs propres sta­tis­tiques de pro­gres­sion, mais aus­si par­ta­ger », pré­cise Jus­tine.

« En mai­son de re­traite, ce­la per­met de sti­mu­ler les par­ti­ci­pants. C’est réel­le­ment du jeu, en même temps qu’un en­traî­ne­ment cé­ré­bral. » Leur plus bel en­cou­ra­ge­ment, Jus­tine et Do­mi­nique le re­çoivent des mé­de­cins qui sou­lignent qu’un tel ou­til « peut per­mettre de dé­pis­ter une ma­la­die d’Alz­hei­mer dix ans plus tôt… c’est in­croyable ! »

Pour conce­voir leur ap­pli, les fon­da­trices de Dyn­seo sont d’abord al­lées à la ren­contre de « leur » pu­blic. Ré­sul­tat, leur ta­blette est au­jourd’hui uti­li­sée dans près de 90 éta­blis­se­ments pour per­sonnes âgées dé­pen­dantes. « Mais il y a quand même 11 000 mai­sons de re­traite en France! » re­la­ti­vise Jus­tine en sou­riant.

Au­jourd’hui, les deux femmes pré­parent une ver­sion cli­nique, com­mencent à ex­por­ter les tra­duc­tions de sa ver­sion grand pu­blic, no­tam­ment au Qué­bec, en Ita­lie et même bien­tôt en Chine, et s’ap­prêtent à créer six em­plois. Rens. sur www.dyn­seo.com.

(LP/É.S.)

Rue de Lour­mel (XVe). Dyn­seo, créée par Jus­tine Sau­quet et sa mère Do­mi­nique, s’est ins­tal­lée en juillet dans l’in­cu­ba­teur de Bou­ci­caut, mais ses fon­da­trices, qui s’ap­prêtent à créer six em­plois, es­pèrent ou­vrir leurs propres bu­reaux d’ici l’an pro­chain.

(LP/É.S.)

Mai­son de famille Vil­la Le­courbe (XVe). Clau­dia, l’ani­ma­trice, peut in­di­vi­dua­li­ser les jeux, comme ici un puzzle d’images avec Ma­de­leine, 96 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.