Du Ca­na­da à l’Ita­lie, un com­bat mon­dial en 2015

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR -

EN FRANCE, l’af­faire a dé­bu­té en fé­vrier lorsque le jeune col­lec­tif de fé­mi­nistes Geor­gette Sand prend contact, sur Fa­ce­book, avec une An­glaise nom­mée Lau­ra Co­ry­ton. En six mois, cette femme qui a lan­cé une pé­ti­tion sur In­ter­net de­man­dant la « fin de la taxa­tion des pro­duits hy­gié­niques fé­mi­nins » a re­cueilli 200 000 si­gna­tures outre-Manche.

Au Royaume-Uni, la re­ven­di­ca­tion pas­sionne en ef­fet les foules… et at­tire donc l’at­ten­tion des Geor­get- tes, une poi­gnée de militants fé­mi­nistes fran­çais réunis dans ce col­lec­tif mixte créé en août 2014.

« Ce su­jet exis­tait dé­jà au Ca­na­da, mais était mé­con­nu en Eu­rope. Il n’avait ja­mais été iden­ti­fié ni par les femmes ni par les fé­mi­nistes his­to­riques. Or notre but est de dé­bus­quer les nou­velles in­éga­li­tés, celles qui sont in­vi­sibles dans la sphère éco­no­mique », ex­plique Gaëlle Couraud, membre de Geor­gette Sand.

Fin mars, les Geor­gettes in­ter­pellent les par­le­men­taires. Sur le site Change.org, une pé­ti­tion récolte 5 000 si­gna­tures en quelques jours. Le su­jet est né. En oc­tobre, le re­jet de la baisse de TVA sur les pro­duits d’hy­giène in­time à l’As­sem­blée, sui­vi de l’en­voi très mé­dia­ti­sé de cu­lottes en­san­glan­tées aux po­li­ti­ciens, lui donne un nou­vel écho.

En quelques mois, la « tam­pon tax », comme la nomment les fé­mi­nistes an­glo-saxonnes, fait des ému- les. « Au­jourd’hui, la re­ven­di­ca­tion est mon­diale. Les hommes n’ont pas de pro­duit équi­valent à ache­ter chaque mois, plaide Gaëlle Couraud. La mousse à ra­ser, par exemple, n’est pas un pro­duit de pre­mière né­ces­si­té. »

Les Canadiennes de l’as­so­cia­tion Ca­na­dian Mens­trua­tors ont été les pre­mières à dé­gai­ner. Et pour cause. outre-At­lan­tique, elles portent la re­ven­di­ca­tion de­puis… 1991. Ré­sul­tat : en mai, les néo­dé­mo­crates ca­na- di­ens dé­fendent « l’abo­li­tion de la taxe tam­pon » de­vant le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral d’Ot­ta­wa. Suc­cès. Le 1er juillet der­nier, le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral ca­na­dien, sui­vi par le Qué­bec, met donc fin à la taxa­tion des « ser­viettes hy­gié­niques, tam­pons, cein­tures hy­gié­niques, cou­pelles mens­truelles et autres pro­duits sem­blables », se­lon la for­mu­la­tion qué­bé­coise. En re­vanche, la baisse de la taxa­tion fait un flop en Aus­tra­lie, où le gou­ver­ne­ment s’en em­pare au même mo­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.