L’ours po­laire de Green­peace

Le Parisien (Paris) - - COP21 - É.T.

Les ONG pri­vées de ma­ni­fes­ta­tion doivent mar­quer les es­prits et vite. Mer­cre­di et hier, Green­peace a mon­tré les dents avec « Au­ro­ra », une sculp­ture géante d’ours po­laire plan­tée à l’en­trée du site pour ac­cueillir les dé­lé­gués ve­nus par­ti­ci­per aux né­go­cia­tions de la COP21. « Avec le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique, la glace dis­pa­raît en Arc­tique, ça re­pré­sente un pro­blème pour la bio­di­ver­si­té, mais aus­si pour les peuples au­toch­tones », sou­ligne Ku­mi Nai­doo, di­rec­teur de Green­peace In­ter­na­tio­nal. Il rap­pe­lait ain­si que c’est aus­si et sur­tout l’ave­nir de l’hu­ma­ni­té qui est en jeu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.