N

Le Parisien (Paris) - - TERRORISME -

La pres­sion des au­to­ri­tés ne se re­lâche pas en France dans le cadre de l’état d’ur­gence. Hier, un étu­diant de 26 ans, pré­sen­té comme un pré­di­ca­teur mu­sul­man ra­di­cal, a été condam­né à cinq mois de pri­son ferme pour avoir vio­lé son as­si­gna­tion à ré­si­dence à Mar­naz (Haute-Sa­voie). Autre condam­na­tion lourde hier, celle d’un ly­céen de 18 ans qui a éco­pé de trois ans de pri­son dont deux ferme au tri­bu­nal de Caen (Cal­va­dos). Ses ex­cuses à la barre n’ont pas suf­fi. Il avait pos­té plus de 70 pages de tweets dans les­quels il ex­prime son sou­tien au groupe ter­ro­riste Etat is­la­mique et se fé­li­cite des at­ten­tats du 13 no­vembre à Pa­ris. « Mon plus beau sou­ve­nir du Ba­ta­clan, pé­té de rire », a par exemple écrit l’ado­les­cent dans un mes­sage ac­com­pa­gné d’une pho­to. « Fu­sillade à Pa­name, mort de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.