Son ar­ri­vée en ques­tions

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - Tou­lon (Var) de notre cor­res­pon­dant CLÉ­MENT CHAILLOU

IL S’EST DIT qu’il ne vien­drait plus, ou qu’il vien­drait plus tôt, ou qu’en fait un autre vien­drait peut-être à sa place. Et fi­na­le­ment, le voi­là. Comme an­non­cé, il y a presque un an par le pré­sident Mou­rad Boud­jel­lal, Die­go Do­min­guez ar­rive au­jourd’hui au RCT. Di­manche, l’Ita­lo-Ar­gen­tin in­té­gre­ra le staff de Ber­nard La­porte, avant de lui suc­cé­der la sai­son pro­chaine au poste de ma­na­geur du club triple cham­pion d’Eu­rope.

Que va-t-il faire ? L’exou­vreur de l’Ita­lie (74 sélections) va en­fi­ler un cos­tume de « sta­giaire », comme le ré­sume Boud­jel­lal, et avant tout ap­prendre. Ap­prendre la fonc­tion de ma­na­geur — à 49 ans, Do­min­guez n’a ja­mais di­ri­gé d’équipe — et ap­prendre connaître ses hommes. L’Ar­gen­tin en a dé­jà ren­con­tré la plu­part, puis­qu’il a par­ti­ci­pé à un stage es­ti­val. Il a aus­si été consul­té sur le re­cru­te­ment et a joué un rôle dans la si­gna­ture de Fran­çois Trinh-Duc.

Com­ment va se dé­rou­ler la tran­si­tion avec La­porte ? Of­fi­ciel- le­ment, Ber­nard La­porte reste le no 1 et di­ri­ge­ra le RCT chaque week-end. Mais dans la course à la pré­si­dence de la Fé­dé­ra­tion, l’ex-sé­lec­tion­neur va de­voir ré­gu­liè­re­ment s’éloi­gner de Tou­lon. Do­min­guez com­men­ce­ra donc à prendre en charge les séances d’en­traî­ne­ment, ap­puyé par Jacques Del­mas et Steeve Mee­han. Le pas­sage de re­lais ne de­vrait po­ser au­cun pro­blème : La­porte et Do­min­guez se sont connus dans les an­nées 1990 au Stade Fran­çais et sont res­tés proches. « C’est mon ami, c’est comme si c’était mon frère. J’ai tou­jours eu confiance en lui », as­sure La­porte.

Quelle se­ra en­suite sa mis­sion ? Conser­ver la dy­na­mique de vic­toires, avant tout. Do­min­guez de­vien­dra ma­na­geur du RCT au 1er juillet, et de­vra pi­lo­ter la ma­chine va­roise dans sa quête de tro­phées. De­puis l’ar­ri­vée de Ber­nard La­porte en 2011, Tou­lon a sou­le­vé un bou­clier de Bren­nus et trois coupes d’Eu­rope. « Faire mieux que lui, ce ne se­ra pas pos­sible, car il a tout ga­gné, ex­pli­quait Do­min­guez en mars. Mais au­de­là des titres, il a réus­si à in­cul­quer une men­ta­li­té de ga­gnant dans la tête des joueurs. Ça va être mon ob­jec­tif : ren­for­cer cet état d’es­prit. » nLES FRAN­ÇAISES ont sur­clas­sé la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go (29-16) hier soir à Kol­ding (Da­ne­mark) lors du Mon­dial. Au­jourd’hui, les Bleues dis­putent un der­nier match de poules contre le Bré­sil, te­nant du titre. Une vic­toire, sy­no­nyme de 1re place, per­met­trait d’évi­ter une grosse équipe en 8e.

MO­TO

nVALENTINO ROS­SI a re­ti­ré son ap­pel de­vant le Tri­bu­nal ar­bi­tral du sport contre la sanc­tion qui lui a im­po­sé de par­tir en der­nière po­si­tion du GP de Va­lence dé­but

Agen - Gre­noble 20-40. no­vembre, à la suite de son ac­cro­chage avec Mar­quez en Ma­lai­sie. Ros­si, lea­deur avant la der­nière course, avait ter­mi­né 4e, ce qui avait per­mis à Lo­ren­zo de ga­gner l’ul­time GP et le titre mon­dial.

SKI AL­PIN

nALEXIS PIN­TU­RAULT, vic­time d’une com­mo­tion cé­ré­brale en tom­bant di­manche lors du géant de Bea­ver Creek (Etats-Unis), a re­pris l’en­traî­ne­ment hier en vue des géant et sla­lom de Coupe du monde de Val-d’Isère, de­main et di­manche. Il est par­tant sûr pour le sla­lom et dé­ci­de­ra au­jourd’hui pour le géant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.