Douces nuits

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES -

L’am­poule à led Holi Sleep Com­pa­nion (80 €), que l’on ins­talle sur une lampe de che­vet près de son lit, per­met de s’en­dor­mir plus pai­si­ble­ment grâce à un pro­gramme com­bi­nant dif­fé­rentes in­ten­si­tés et cou­leurs de lu­mière. Connec­tée à un smart­phone, elle ana­lyse la lu­mière am­biante, la tem­pé­ra­ture ou les bruits et s’adapte nuit après nuit pour amé­lio­rer la qua­li­té de som­meil de son ou de sa pro­prié­taire. Lo­ca­li­ser la Grande Ourse dans un ciel étoi­lé ? Fa­cile ! Il faut, en re­vanche, un peu d’en­traî­ne­ment pour si­tuer la constel­la­tion Per­sée ou en­core sa voi­sine, le Tau­reau et ses splen­dides amas d’étoiles. Parce qu’il est dif­fi­cile de consul­ter une carte du ciel dans le noir, la marque al­le­mande Ome­gon, spé­cia­liste de l’op­tique grand pu­blic, a in­ven­té un moyen de se re­pé­rer sur la voûte cé­leste dans l’obs­cu­ri­té : des lu­nettes de réa­li­té vir­tuelle. Grâce à un jeu de mi­roir et une ap­pli­ca­tion smart­phone, les uti­li­sa­teurs voient les constel­la­tions se des­si­ner sous les yeux. Il suf­fit même de di­ri­ger Uni­verse2Go vers une né­bu­leuse, une ga­laxie ou une pla­nète pour voir ap­pa­raître cette cu­rio­si­té en grand. Sans ou­blier le guide au­dio qui fait de ces lu­nettes un vrai pla­né­ta­rium per­son­nel.

(DR.)

Grâce à la réa­li­té vir­tuelle, ces lu­nettes per­mettent de tout connaître, ou presque, de l’uni­vers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.