« Nous bat­tons de nou­veaux re­cords »

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - Pro­pos recueillis par FL.M.

CDIS­COUNT, un groupe fran­çais d’e-com­merce est un des lea­deurs du mar­ché, avec 2,3 Mds€ de chiffre d’af­faires. Se­lon son PDG, Em­ma­nuel Gre­nier, ce Noël va mar­quer un nou­veau tour­nant. De­puis les at­ten­tats, la re­prise de l’ac­ti­vi­té dans les ma­ga­sins est dif­fi­cile. Qu’en est-il pour votre site ? EM­MA­NUEL GRE­NIER. L’ac­ti­vi­té se porte bien et s’ac­cé­lère. Les chiffres sont très bons, dans toutes les ca­té­go­ries de Noël, et en par­ti­cu­lier dans celles des jeux, jeux vi­déo et high-tech. Les évé­ne­ments du 13 no­vembre se sont pro­duits le week-end où, tra­di­tion­nel­le­ment, dé­marre Noël. L’ac­ti­vi­té a chu­té aus­si­tôt et s’est mise en pause pen­dant en­vi­ron une se­maine. Les clients étaient déso­rien­tés puis sont pro­gres­si­ve­ment re­ve­nus, avec d’im­por­tants pics de consom­ma­tion. Le week-end der­nier, Cdis­count a ven­du un mil­lion d’ar­ticles. Sur l’en­semble de la pé­riode, nous sommes en pro­gres­sion de 15 % par rap­port à l’an der­nier et ce­la va conti­nuer. Com­ment en être aus­si sûr ? Les gens re­culent de plus en plus leurs achats, car ils ont confiance en la ca­pa­ci­té du site à les li­vrer à temps. Ce week-end, ain­si que la se­maine à ve­nir, s’an­nonce par­ti­cu­liè­re­ment in­tense, mais nous se­rons en crois­sance jus­qu’au 23 dé­cembre, der­nier jour pour avoir ses ca­deaux le 24. Nous bat­tons chaque an­née de nou­veaux re­cords. Mais ce­la n’a ja­mais été aus­si gros. Ce Noël est du ja­mais-vu. Com­ment l’ex­pli­quez-vous ? Il y a eu de fait, après les at­ten­tats, un trans­fert des ma­ga­sins vers In­ter­net. Quel poids ont-ils eu ? Ce­la est très dif­fi­cile à dire. Mais, fort heu­reu­se­ment, ils ne sont pas la seule rai­son. Les jeunes gé­né­ra­tions en âge d’ache­ter sont to­ta­le­ment connec­tées et ac­cé­lèrent na­tu­rel­le­ment le trans­fert vers l’e-com­merce. Ils com­mandent aus­si via leur mo­bile. Ce m-com­merce, com­prendre le com­merce mo­bile sur smart­phone ou ta­blette, est-il une nou­velle ma­nière de faire ses ca­deaux de Noël ? Ab­so­lu­ment, il est même l’une des clés du fu­tur. Il a grim­pé en flèche de­puis 2011-2012. Au­jourd’hui, 50 % du tra­fic glo­bal — soit entre 2 et 4 mil­lions de vi­si­teurs en ce mo­ment — sur Cdis­count se fait via ta­blettes et smart­phones. Ce qui est amu­sant, c’est que nous avons tou­jours un bond le 25 dé­cembre, car beau­coup de jeunes re­çoivent un mo­bile au pied du sa­pin ! stock. De plus en plus de sites pra­tiquent le « drop ship­ping », c’est-à-dire la vente sans stock. Le dé­ca­lage entre stock af­fi­ché et stock réel peut créer des re­tards de li­vrai­son. « Ne pas hé­si­ter à contac­ter le ven­deur pour vé­ri­fier qu’il pos­sède bien le pro­duit en stock », conseille le site. Il y a si­non l’op­tion du « click and col­lect », c’est-à-dire com­man­der un pro­duit sur un site et le re­ti­rer di­rec­te­ment en bou­tique.

Vé­ri­fier les frais d’im­por­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.