En Mon­sieur Loyal

Le Parisien (Paris) - - EURO 2016 - FRÉ­DÉ­RIC GOUAILLARD

Af­fec­té pen­dant trois ans à la division des af­faires ju­ri­diques et des li­cences de clubs puis ad­joint, dès 2007, de l’an­cien se­cré­taire gé­né­ral, l’Ecos­sais Da­vid Tay­lor dé­cé­dé en 2014, il de­vient se­cré­taire gé­né­ral de l’ins­ti­tu­tion et bras droit de Mi­chel Pla­ti­ni en 2009. Il est, entre autres, à l’ori­gine du fair-play fi­nan­cier, ré­forme phare ayant pour vo­ca­tion le ré­ta­blis­se­ment de l’équi­libre fi­nan­cier des comptes dé­fi­ci­taires de cer­tains clubs eu­ro­péens.

Mais, à force de se frot­ter aux puis­sants, le na­tif de Brigue (Suisse) âgé de 45 ans a eu lui aus­si en­vie de goû­ter à la fonc­tion su­prême.

Can­di­dat à la pré­si­dence de la Fifa

Le 26 oc­tobre, moins de trois se­maines après la sus­pen­sion pro­vi­soire de Pla­ti­ni, il an­nonce qu’il se lance dans la course à la pré­si­dence de la Fifa. Il fait au­jourd’hui par­tie des cinq can­di­dats en lice (avec Jé­rôme Cham­pagne, To­kyo Sexwale, le prince Ali, le cheikh Salman), et mène cam­pagne même s’il n’a qua­si­ment au­cune chance d’être élu le 26 fé­vrier à Zu­rich.

Mi­chel Pla­ti­ni au­rait très mal vé­cu ce coup de poi­gnard à la Bru­tus. D’au­tant que, si In­fan­ti­no peut faire une croix sur la Fifa, cer­tains ob­ser­va­teurs es­timent qu’en cas de sus­pen­sion dé­fi­ni­tive de Pla­ti­ni le plan B pour oc­cu­per le siège de pré­sident de l’UEFA s’ap­pel­le­rait jus­te­ment Gian­ni In­fan­ti­no. Le Chauve pour­rait alors re­mi­ser ses boules et ses ti­rages au sort. Wil­mots en­deuillé. Marc Wil­mots ne se­ra pas pré­sent au pa­lais des Congrès pour as­sis­ter au ti­rage au sort en rai­son du décès de son beau-père, Guy Lam­beets, an­cien pré­sident du club de Saint-Trond. Le sé­lec­tion­neur belge se­ra rem­pla­cé par son ad­joint Vi­tal Bor­kel­mans. Les Diables rouges, 1ers au clas­se­ment Fifa, sont têtes de sé­rie. Zla­tan à Por­ni­chet. C’est of­fi­ciel, la sélection sué­doise de Zla­tan Ibra­hi­mo­vic ré­si­de­ra au châ­teau des Tou­relles de Por­ni­chet et s’en­traî­ne­ra à Saint-Na­zaire. La confir­ma­tion est ve­nue jeu­di du maire de Saint-Na­zaire, Da­vid Sam­zun, po­sant sur le toit de l’hô­tel de ville na­zai­rien avec la dé­lé­ga­tion sué­doise. Jack­pot. Le vain­queur de l’Eu­ro 2016 em­po­che­ra jus­qu’à 27 M€ s’il gagne tous ses matchs, sur le to­tal de 301 mil­lions dis­tri­bués aux 24 équipes par­ti­ci­pantes. « Le cham­pion d’Eu­rope 2016 re­ce­vra 8 M€ pour la seule fi­nale et le vice-cham­pion 5 mil­lions », se­lon l’UEFA. Chaque na­tion per­ce­vra d’em­blée 8 M€. Au pre­mier tour, une vic­toire se­ra ré­com­pen­sée de 1 M€, et un nul de 500 000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.