« Les In­diens sont à l’Ouest »

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES -

nCe

qu’on en­tend. L’his­toire de Fran­çois, un ado qui se lance dans la réa­li­sa­tion d’un film et, à tra­vers lui, l’épo­pée des In­diens d’Amé­rique. Ju­liette a com­po­sé les mu­siques et joue avec hu­mour la nar­ra­trice. Les quinze titres sont chan­tés par soixante jeunes ama­teurs de Seine-Saint-De­nis. L’am­biance os­cille entre wes­tern et ban­jo, en­vo­lées ly­riques et pia­no.

qu’on en sait. Il y a deux belles his­toires der­rière cette créa­tion. Celle du Créa d’Aul­nay-sous-Bois, un éta­blis­se­ment qui fait le pa­ri de­puis vingt-sept ans d’em­me­ner chaque chan­teur vers l’ex­cel­lence, avec ri­gueur et es­prit d’équipe. Celle de la ren­contre du Créa avec la chan­teuse Ju­liette, qui ne ta­rit d’éloges sur ces jeunes de ban­lieue qui savent tout

nCe

faire, et leur di­rec­teur mu­si­cal, Di­dier Gros­j­man.

qu’on en pense. Ce conte mu­si­cal dure une heure. Mais on ne s’en­nuie pas une se­conde en s’ai­dant du livre qui l’ac­com­pagne, lu­dique et pé­da­go­gique, avec lexique et vo­ca­bu­laire. Les des­tins croi­sés du film et des In­diens sont (su­per­be­ment) des­si­nés par Etienne Friess et ra­con­tés avec tru­cu­lence par Ju­liette. Et pour peu qu’on goûte au chant choral, les riches va­ria­tions mu­si­cales et har­mo­nies vo­cales du Créa ne peuvent que sé­duire. Pas éton­nant que « Les In­diens sont à l’Ouest » se soient dé­jà pro­duits au Châ­te­let.

nCe

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.