Green­peace trans­forme la place de l’Etoile en « so­leil de triomphe »

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS -

« NOUS AVONS réus­si à faire pas­ser notre mes­sage », se ré­jouis­sait hier, Fré­dé­ric Amiel, porte-pa­role de Green­peace France. Une opé­ra­tion com­man­do a en ef­fet per­mis de trans­for­mer la place de l’Etoile en un im­mense « so­leil triom­phant », se­lon les termes d’une élue éco­lo­giste.

Des mil­liers de litres de pein­ture ré­pan­dus sur le pa­vé

A par­tir de 11 h 30, pas moins de huit ca­mions (de lo­ca­tions) et cinq équipes de cy­clistes ont ré­pan­du des mil­liers de litres de pein­ture jaune sur le pa­vé pa­ri­sien. Au même mo­ment, trois militants — l’un d’entre eux s’était même sus­pen­du dans le vide — avaient dé­ployé une ban­de­role sur l’Arc de triomphe aux termes pré­cis : « M. Hol­lande, re­nou­ve­lez l’éner­gie. »

La po­lice a in­ter­pel­lé au sol pas moins de 50 militants, no­tam­ment les conduc­teurs des ca­mions, puis une tren­taine d’autres sur le mo­nu­ment. Il a ce­pen­dant fal­lu at­tendre 13 heures pour faire des­cendre en toute sécurité les grim­peurs.

L’opé­ra­tion, en­ga­gée en marge de la réunion sur le cli­mat (COP 21), était as­sez spec­ta­cu­laire, puisque toute la place de l’Etoile était jon­chée de pein­ture jaune, ain­si que plu­sieurs ave­nues alen­tour. « Nous sommes là pour dire à Fran­çois Hol­lande qu’il faut re­nou­ve­ler l’éner­gie. Pour sau­ver le cli­mat, il faut 100 % d’éner­gies re­nou­ve­lables en 2050 », a com­men­té Fré­dé­ric Amiel. Place de l’Etoile, d’autres in­ter­ro­ga­tions, plus im­mé­diates, oc­cu­paient les in­ter­nautes. « Avec quoi vous avez pro­pre­ment dé­gueu­las­sé la place ? » s’in­ter­ro­geait l’un d’eux. « Ça va être sym­pa le bi­lan car­bone du net­toyage », ajou­tait un autre Pa­ri­sien. « C’est juste un mé­lange de pig­ments mi­né­raux de craie, d’eau et d’un ad­di­tif ali­men­taire qui va s’en­le­ver à la pre­mière pluie », pré­ci­sait, hier, un res­pon­sable de Green­peace, alors que ses com­pa­gnons étaient pla­cés, un à un, en garde à vue.

En plein état d’ur­gence, la pré­fec­ture de po­lice avait mo­bi­li­sé de nom­breuses forces de l’ordre. La cir­cu­la­tion, in­ter­rom­pue vers mi­di, a pu re­prendre vers 12 h 30.

EN IMAGES

Notre dia­po­ra­ma n Si vous avez le pied ma­rin, al­lez donc faire un tour au port du Gros-Caillou (VIIe) où est amar­rée « la Bou­deuse », le cé­lèbre voi­lier du ca­pi­taine Pa­trice Fran­ces­chi. Vous pour­rez mon­ter gra­tui­te­ment à bord du fa­meux trois-mâts ar­ri­vé de Nantes en no­vembre. Un guide vous fe­ra dé­cou­vrir les cou­lisses de ce ba­teau de lé­gende : construite en 1916 aux Pays-Bas, « la Bou­deuse », en­tiè­re­ment re­mise à neuf, a na­vi­gué sur toutes les mers du globe. Port du Gros-Caillou (VIIe), au pied du pont des In­va­lides, rive gauche, M° In­va­lides. Vi­sites gra­tuites d’une heure tous les sa­me­dis jus­qu’à mi-jan­vier, de 10 heures à 18 heures (sauf à 13 heures).

(Green­peace.)

Place de l’Etoile (VIIIe), hier. Huit ca­mions et cinq équipes de vé­los ont ré­pan­du des mil­liers de litres de pein­ture sur les pa­vés de Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.