nUn

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - AVA DJAMSHIDI ET FRÉ­DÉ­RIC GERSCHEL

Le bi­lan mi­ti­gé des frappes fran­çaises

mois après les at­ten­tats qui ont en­deuillé la France, Pa­ris a lar­ge­ment in­ten­si­fié ses bom­bar­de­ments en Syrie contre le groupe Etat is­la­mique (EI). Et no­tam­ment grâce à l’en­ga­ge­ment em­blé­ma­tique du porte-avions « Charles-de-Gaulle » et de sa puis­sance de feu. Pour quels résultats ? « On leur fait mal », confie une source à l’Ely­sée. Même si un di­plo­mate de haut rang re­con­naît que les dos­siers d’ob­jec­tifs, qui com­pilent les cibles à abattre, sont de plus en plus rares. « Les ji­ha­distes savent par­fai­te­ment se fondre dans la po­pu­la­tion », pour­suit-il. Cinq à six raids aé­riens sont me­nés au quo­ti­dien. Les chas­seurs fran­çais ont frap­pé des check­points où se te­naient des ji­ha­distes, ain­si que des centres de com­man­de­ment et d’en­traî­ne­ment, mais aus­si des ca­mions char­gés de pé­trole et même — c’est nou­veau — des puits de pé­trole. Ra­q­qa, sorte de « ca­pi­tale » sy­rienne des ji­ha­distes de l’EI, reste la prio­ri­té. Consé­quence de l’in­ten­si­fi­ca­tion des frappes : des com­bat­tants re­fluent vers l’Irak. Des dis­po­si­tions se­ront prises dans les jours qui viennent pour ten­ter de les éli­mi­ner en che­min. Se­lon l’Ely­sée, un plan est en cours d’éla­bo­ra­tion entre la coa­li­tion et les forces kurdes pour re­prendre la ville de Ra­q­qa à moyen terme. Car, pour l’heure, les bom­bar­de­ments ont beau avoir fra­gi­li­sé l’EI, ils n’ont pas en­core per­mis d’en­rayer le pou­voir de nui­sance des ji­ha­distes.

@AvaD­jam­shi­di @fger­schel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.