La toute pre­mière fois des Saou­diennes

Les femmes ont en­fin pu vo­ter hier aux élec­tions mu­ni­ci­pales du Royaume. Mais ce­la au­ra bien peu d’im­pact.

Le Parisien (Paris) - - ACTUALITÉ - AVA DJAMSHIDI

UN PRO­GRÈS TI­MIDE, mais un pro­grès tout de même. Pour la pre­mière fois de l’his­toire de l’Ara­bie saou­dite, les femmes ont eu le droit de vo­ter et même de se pré­sen­ter au scru­tin mu­ni­ci­pal qui s’est te­nu hier. Un évé­ne­ment in­édit dans cette mo­nar­chie ul­tra-conser­va­trice ré­gie par une ver­sion très ri­go­riste de l’is­lam : le royaume des Saoud était le der­nier pays à nier à ses ci­toyennes le droit de par­ti­ci­per à une élec­tion. Il reste l’un des ré­gimes les plus res­tric­tifs au monde pour le sexe dit « faible ». Les Saou­diennes ne peuvent pas conduire et doivent ob­te­nir l’ac­cord d’un homme pour tra­vailler ou voya­ger.

Hier, vê­tues des tra­di­tion­nelles abayas noires cou­vrant leur corps de la tête aux pieds, elles ont pu vivre une ex­pé­rience nou­velle, émou­vante pour la plu­part d’entre elles. Mais leurs voix ne risquent pas de pe­ser dans le scru­tin.

119 000 femmes ins­crites

D’abord parce que seules 119 000 se sont ins­crites sur les listes élec­to­rales. Un chiffre très faible, que cer­taines ont ex­pli­qué par les obs­tacles bu­reau­cra­tiques qui ont com­pli­qué leur en­re­gis­tre­ment, un manque d’in­for­ma­tions et le fait que les femmes ne peuvent pas conduire elles-mêmes pour ef­fec­tuer les dé­marches d’ins­crip­tion. Quant aux can­di­dates, leurs cam­pagnes ont été pour le moins com­pli­quées. La mixi­té dans les lieux pu­blics étant in­ter­dite, elles n’ont pu ren­con­trer que leurs élec­trices.

Dans ce contexte où moins d’un élec­teur sur dix est une femme, peu de Saou­diennes s’at­tendent à être élues. Cer­taines pour­raient tou­te­fois en­trer dans les conseils mu­ni­ci­paux en étant nom­mées par le pou­voir, un tiers des sièges étant pour­vus par dé­si­gna­tion. De toute fa­çon, le poids des élec­tions dans cette mo­nar­chie ab­so­lue doit être re­la­ti­vi­sé. Sur près de 29 mil­lions d’ha­bi­tants, 1,5 mil­lion seule­ment sont ins­crits sur les listes élec­to­rales (chiffres of­fi­ciels). Toutes les grandes dé­ci­sions po­li­tiques sont prises par la famille royale. Et les liens tri­baux ré­gis­sant cette so­cié­té pa­triar­cale de­meurent un fac­teur clé du scru­tin.

INTERACTIF

le­pa­ri­sien.fr

Le vote des femmes dans le monde

(AP/Aya Batrawy.)

Ryad (Ara­bie saou­dite), hier. Vê­tue de son abaya noire, une Saou­dienne in­tro­duit son bul­le­tin dans l’urne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.