« Nous de­vons res­ter humbles »

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - Pro­pos recueillis par SYL­VIE DE MACEDO

LE DÉ­FEN­SEUR bré­si­lien ac­corde da­van­tage d’im­por­tance aux titres qu’aux re­cords. S’il concède que ce se­rait le « signe d’une sai­son réus­sie », il de­mande aux siens de gar­der les pieds sur terre. Au re­gard de la si­tua­tion de Lyon, ce match est-il en­core une af­fiche ? DA­VID LUIZ. Lyon est dans une si­tua­tion un peu com­pli­quée, mais ça reste un grand match. L’OL a de très bons joueurs. On doit être à notre meilleur ni­veau pour rem­por­ter cette ren­contre. Vous êtes tou­jours in­vain­cus en cham­pion­nat. L’ob­jec­tif est-il de le res­ter jus­qu’à la fin de la sai­son ? L’im­por­tant, ce n’est pas com­ment on com­mence, mais com­ment on ter­mine. Or j’es­père sur­tout fi­nir cette sai­son en ayant rem­por­té toutes les com­pé­ti­tions que nous dis­pu­tons. Mais, pour ce­la, il faut gar­der les pieds sur terre. Chaque match est dif­fé­rent, com­pli­qué à ga­gner. Nous n’en avons per­du au­cun en L 1. Mais si ce­la de­vait ar­ri­ver, ce ne se­rait pas non plus la fin du monde. Les titres sont plus im­por­tants. Mais si vous pour­sui­vez sur ce rythme, vous pou­vez ex­plo­ser bien des re­cords… On se­rait évi­dem­ment heu­reux d’éta­blir de nou­veaux re­cords, ce se­rait le signe d’une sai­son réus­sie. Mais ce n’est pas si simple que ce­la de ga­gner des matchs, de mar­quer, de ne pas en­cais­ser de buts. Cer­tains ob­ser­va­teurs pensent que c’est fa­cile parce qu’on est le PSG. Mais non ! Il faut être à l’in­té­rieur du groupe pour sa­voir à quel point on tra­vaille dur pour y par­ve­nir. Vous pos­sé­dez pour­tant 15 points d’avance en cham­pion­nat. Le PSG n’est-il pas trop fort pour la Ligue 1 ? Je ne crois pas. Si nous avons au­tant d’avance, c’est parce que nous avons tra­vaillé dur, bien sûr, mais aus­si parce que d’autres équipes ont moins bien dé­bu­té. Mar­seille a chan­gé d’en­traî­neur en août et a per­du beau­coup de joueurs, Lyon et Mo­na-

« Notre avance n’est pas

une ga­ran­tie »

co un peu aus­si, le tout avec une nou­velle phi­lo­so­phie à mettre en place. Notre avance n’est pas une ga­ran­tie. On ne doit pas pen­ser qu’on est su­pé­rieurs ou que c’est fa­cile. Tout évo­lue très vite en football. C’est pour cette rai­son que nous de­vons res­ter humbles. Ce n’est qu’à cette condi­tion que nous rem­por­te­rons à nou­veau le cham­pion­nat.

PSG :

(LP/Ar­naud Jour­nois.)

Da­vid Luiz.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.