Et si on fai­sait nos courses de

A deux heures et quart en train de Pa­ris, la ca­pi­tale bri­tan­nique brille de mille feux avant les ré­veillons. Noël est dé­jà par­tout, dans les rues comme les grands ma­ga­sins.

Le Parisien (Paris) - - LE GUIDE DE VOTRE DIMANCHE - Londres (Royaume-Uni) De notre en­voyé spé­cial MI­CHEL VA­LEN­TIN

LES AN­GLAIS n’en sont plus à un pa­ra­doxe près. Alors que la livre est au plus haut (1 £ égale 1,39 €) et que Londres est l’une des villes les plus chères à vivre, la ca­pi­tale est de­ve­nue une des­ti­na­tion in­con­tour­nable de la fin d’an­née. Pour ses soldes bien sûr : ils dé­butent dès le len­de­main de Noël, le fa­meux Boxing Day, et se pour­suivent jus­qu’à la mi­jan­vier, avec des ra­bais jus­qu’à 80 % du prix ini­tial. Mais aus­si parce que Noël, ici, c’est du sé­rieux.

Comme leurs ho­mo­logues fran­çais, les grands ma­ga­sins lon­do­niens se pa­rent des cou­leurs de Christ­mas, at­ti­rant des mil­liers de tou­ristes al­lé­chés par l’in­croyable choix pro­po­sé. « Avant, je pas­sais un temps in­fi­ni dans les bou­tiques pa­ri­siennes, pleines de monde. De­puis quelques an­nées, je ré­serve deux al­lers-re­tours Pa­ris-Londres en Eu­ros­tar en mi­lieu de se­maine en dé­cembre, ra­conte Ma­ri­sa, qua­dra­gé­naire pa­ri­sienne. Avec ma fille, nous nous le­vons tôt, nous ar­ri­vons en mi­lieu de ma­ti­née puisque il y a une heure de dé­ca­lage horaire. On fait nos courses et on tombe tou­jours sur des choses in­so­lites, comme cette bouillotte éco­lo qu’on fait chauf­fer au mi­cro-ondes. On mange de dé­li­cieux sand­wichs au brie et aux can­ne­berges in­trou­vables en France et, le soir, on est dé­jà de re­tour, et la corvée de ca­deaux est ter­mi­née ! »

On peut aus­si al­ler à Londres en dé­cembre pour son plai­sir, voire une co­mé­die mu­si­cale pour en­fants ou pa­ti­ner au pied de quelques mo­nu­ments his­to­riques. In­ter­es­ting, isn’t it ?

al­ler. Le train vous em­mène en plein centre de Londres. L’Eu­ros­tar ( www.eu­ros­tar.com) pro­pose des ta­rifs à par­tir de 44,50 € l’al­ler, au dé­part de Pa­ris, Avi­gnon, Lyon et Mar­seille, à condi­tion d’évi­ter les week-ends, les jours fé­riés et de ré­ser­ver le plus en avance pos­sible. Si­non, comp­tez au moins le double. Le bus peut consti­tuer une al­ter­na­tive in­té­res­sante. Oui­bus ( www.oui­bus.com) et Eu­ro­lines ( www.eu­ro­lines.fr), af­fichent des ta­rifs à par­tir de 19 € l’al­ler de­puis Pa­ris.

lo­ger. Le gros point noir à Londres, ville chère où l’on peut se re­trou­ver dans un tau­dis en ayant dé­pen­sé une for­tune. Une so­lu­tion mé­con­nue : la chaîne hô­te­lière Pre­mier Inn ( www.pre­mie­rinn.com) pro­pose 61 adresses dans la ca­pi­tale avec des nuits à par­tir de 64 £ (89 €), pe­tit dé­jeu­ner non com­pris, une per­for­mance dans la ville d’Eli­za­beth II. Les pres­ta­tions sont celles d’un bon trois-étoiles. La même chaîne com­mence à dé­cli­ner un nou­veau concept, Hub, des hô­tels ul­tra-high­tech, en pointe sur les nou­velles tech­no­lo­gies. Le pre­mier vient d’ou­vrir à Covent Gar­den et af­fiche le même ta­rif de base.

ren­sei­gner. Au­près de l’of­fice de tou­risme de Grande-Bre­tagne, www.vi­sitb­ri­tain.com, www.vi­sit­bri­tain­shop.com, ou en­core www.vi­sit­lon­don.com.

(Vi­sitB­ri­tain/An­drew Pi­ckett.)

Har­rods est une ins­ti­tu­tion lon­do­nienne. Avant les fêtes, le choix in­croyable dans les grands ma­ga­sins at­tire des mil­liers de tou­ristes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.