Forthing veut sa re­vanche

De­van­cé par WIN­NEYEV lors de sa der­nière sor­tie, FORTHING au­ra cette fois un net avan­tage au poids pour es­pé­rer in­ver­ser la si­tua­tion.

Le Parisien (Paris) - - SPORT HIPPIQUE - LIO­NEL STIE­VEN

RE­TROU­VANT une piste qu’il ap­pré­cie et as­so­cié à Da­vid Cot­tin, FORTHING fait fi­gure de fa­vo­ri so­lide, sans comp­ter qu’il vient de bien se dé­fendre à l’oc­ca­sion des deux der­niers han­di­caps qu’il a cou­rus. Sa­chant que son en­traî­neur a aus­si dé­mar­ré ce mee­ting pa­lois sur les cha­peaux de roue, tout semble ain­si réuni pour que le che­val ne dé­çoive pas ses pre­neurs, pro­ba­ble­ment nom­breux. nWINNEYEV, une af­faire de famille. Com­pagne de Guy Che­rel, Isa­belle Pa­cault n’en reste pas moins son ad­ver­saire dans cette épreuve, puis­qu’elle pré­sente WIN­NEYEV, avec qui elle compte bien en­gran­ger un nou­veau suc­cès. Son élève a d’ailleurs rem­por­té la course ré­fé­rence du 22 no­vembre où il bat­tait FORTHING, qui au­ra 5 kg d’écart en sa fa­veur, cette fois, pour prendre sa re­vanche. nPORLOCK BAY re­trouve les han­di­caps. Alors qu’il a dé­cou­vert la com­pé­ti­tion cette an­née, POR­LOCK BAY a dé­voi­lé quelques moyens et semble en­core loin d’avoir fi­ni de pro­gres­ser. Sa seule sor­tie dans un gros han­di­cap avait été très cor­recte et, bien qu’il dé­couvre le tra­cé, mieux vaut s’en mé­fier, car il a prou­vé qu’il s’adap­tait bien aux par­cours cou­lants, comme en at­testent ses résultats à En­ghien. n IS­TI, l’autre Ni­colle. En plus de pré­sen­ter POR­LOCK BAY avec une belle chance, Fran­çois Ni­colle aligne éga­le­ment IS­TI, qui semble tou­te­fois un ton au-des­sous de son com­pa­gnon d’écu­rie. En ef­fet, le che­val ef­fec­tue une ren­trée après huit mois d’ab­sence, a en­core peu cou­ru et dé­couvre la ca­té­go­rie. Sa place est plu­tôt dans un champ ré­duit, car un ac­ces­sit est plus à en­vi­sa­ger. nDIAMANT CA­TA­LAN en em­bus­cade. Les deux han­di­caps aux­quels il a par­ti­ci­pé se sont sol­dés par au­tant de vic­toires pour DIA- MANT CA­TA­LAN. Son poids s’en res­sent évi­dem­ment, mais, en va­leur 63, ce­la ne pa­raît pas in­sur­mon­table pour réa­li­ser une pres­ta­tion de choix. nPARC MON­CEAU en ap­pel. Sur sa per­for­mance de cet été à Clai­re­fon­taine, la théo­rie oblige à faire cas de PARC MON­CEAU. On en at­ten­dait un peu mieux lors de ses deux der­nières courses, mais cet adepte des haies pa­loises s’est mal­gré tout mon­tré ré­gu­lier de­puis le dé­but de sa car­rière, et dé­fend une ca­saque qu’il vaut mieux avoir avec soi dans un jeu que contre soi. nSQUARE VI­VIA­NI pour une place. Avec dé­jà deux courses dans les jambes sur le tra­cé qui nous in­té­resse, SQUARE VI­VIA­NI s’an­nonce comme un out­si­der ten­tant, à condi­tion qu’il ne se res­sente pas jus­te­ment de cou­rir de fa­çon très rap­pro­chée pour la troi­sième fois. Notre coup de fo­lie, TRA­DI­GRA­PHIE, a dé­bu­té dans la dis­ci­pline du plat avant de se re­con­ver­tir sur les obs­tacles, avec réus­site. Evi­dem­ment, elle s’at­taque cette fois à plus forte par­tie, mais sa cote de­vrait être at­trac­tive et rien ne dit qu’elle n’est pas ca­pable d’ac­cro­cher un lot.

(Scoop­dy­ga/El­liott Chou­ra­qui.)

Au­teuil, le 8 mars. Aus­si à l’aise en steeple qu’en haies, FORTHING court après une pre­mière vic­toire dans un han­di­cap.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.