Bles­sé, il at­taque la production de « Ver­sailles »

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Ra­phaël Lé­vy, ac­teur SYL­VAIN MERLE

« VER­SAILLES » s’achève ce soir à 21 heures sur Ca­nal + sur un nou­veau suc­cès pour la créa­tion ori­gi­nale de la chaîne cryp­tée. Un suc­cès au goût amer pour le Fran­çais Ra­phaël Lé­vy, griè­ve­ment bles­sé sur le tour­nage de la sé­rie en 2014. Am­pu­té du pouce après un ac­ci­dent lors d’une scène, le co­mé­dien de 47 ans, qui jouait ici un se­cond rôle, pointe des man­que­ments dans la sécurité.

Chose as­sez rare dans le mi­lieu, il a por­té plainte contre X pour mise en dan­ger de la vie d’au­trui et vio­la­tion dé­li­bé­rée des condi­tions de sécurité. Une in­for­ma­tion ju­di­ciaire a ré­cem­ment été ou­verte et confiée à un juge d’ins­truc­tion pa­ri­sien. Pa­ral­lè­le­ment, l’Ins­pec­tion du tra­vail en­quête sur les cir­cons­tances de l’ac­ci­dent, dont l’ac­teur et son em­ployeur, la so­cié­té de production Ca­pa Dra­ma, livrent deux lec­tures dif­fé­rentes.

Ce mar­di 21 oc­tobre 2014, on tourne en fo­rêt de Ram­bouillet (Yve­lines) lors­qu’une grosse branche chute après une vio­lente ra­fale de vent, qui souffle ce jour-là jus­qu’à 90 km/h. Tou­ché, le co­mé­dien a trois dents et le nez cas­sés, est vic­time d’un trau­ma­tisme crâ­nien et sa cuisse droite est per­fo­rée par la garde de son épée. Mais sur­tout son pouce gauche est sec­tion­né net, se­lon lui par une pièce or­ne­men­tale de l’arme en mé­tal.

« J’au­rais pu perdre la vie, on n’au­rait ja­mais dû tour­ner, le vent était trop violent, la production en avait été in­for­mée », es­time le co­mé­dien, qui s’in­ter­roge aus­si sur l’ab­sence de se­cou­ristes sur le pla­teau mal­gré l’am­pleur du dis­po­si­tif. Près de 175 per­sonnes fi­gurent sur la feuille de ser­vice du jour. « On m’a dé­pla­cé et ar­ra­ché l’épée sans pré­cau­tion, pour­suit-il. S’il y avait eu des pre­miers se­cours, on m’au­rait mieux pris en charge et peut-être au­rais-je en­core mon pouce. »

« Toutes les pré­cau­tions avaient été prises, es­time de son cô­té Guillaume Thou­ret, di­rec­teur gé­né­ral de Ca­pa Dra­ma. L’Of­fice na­tio­nal des fo­rêts, qui gère les lieux, ne nous a pas si­gna­lé de dan­ger, nous n’avions pas été aler­tés pour le vent. » Quant aux se­cou­ristes, « il n’y avait au­cune obli­ga­tion d’en avoir sur le tour­nage, il ne s’agis­sait pas de cas­cades ce jour-là ». « Il y avait des cas­ca­deurs, des che- vaux et des armes à feu que nous uti­li­sions », ré­torque de son cô­té Lé­vy.

« En droit du tra­vail, on doit rem­pla­cer tout ce qui est dan­ge­reux par ce qui ne l’est pas. Etait-il né­ces­saire de dis­po­ser d’une vé­ri­table épée ? », s’in­ter­roge Me Agathe Mo­reau, qui dé­fend Ra­phaël Lé­vy. Une arme « fac­tice de jeu et non tran­chante », se­lon la production. « A notre connais­sance, on ne peut pas dire ce qui a pu cau­ser la sec­tion du pouce et la bles­sure de la jambe », in­dique Guillaume Thou­ret, qui pré­cise avoir four­ni à l’Ins­pec­tion du tra­vail toutes les images de l’ac­ci­dent.

Plus d’un an après les faits, le co­mé­dien, qui re­grette un manque de consi­dé­ra­tion de la production, n’a tou­ché au­cune in­dem­ni­sa­tion. « C’est un ac­ci­dent ex­trê­me­ment mal­heu­reux et je com­prends que M. Lé­vy soit cho­qué et trouve que ce­la ne va pas as­sez vite. », ré­pond le di­rec­teur gé­né­ral, qui in­dique être dé­pen­dant des conclu­sions de l’Ins­pec­tion du tra­vail pour en­clen­cher une quel­conque in­dem­ni­sa­tion.

Des conclu­sions qui pour­raient tom­ber dé­but 2016. Le temps ju­di­ciaire, lui, se­ra bien plus long. Ra­phaël Lé­vy est dé­ter­mi­né. « C’est une ques­tion de droi­ture et de res­pect, souffle-t-il. Je porte plainte pour avoir un mi­ni­mum de re­con­nais­sance de ce qui s’est pas­sé et pour qu’ils prennent leurs res­pon­sa­bi­li­tés. »

« On n’au­rait ja­mais dû

tour­ner, le vent était trop violent »

(DR.)

Le 21 oc­tobre 2014, le co­mé­dien Ra­phaël Lé­vy a été griè­ve­ment bles­sé sur le tour­nage de la sé­rie «Ver­sailles», dif­fu­sée sur Ca­nal +.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.