Gueules de bois élec­to­rales

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - STÉ­PHANE AL­BOUY

Ils l’ont ju­ré la main sur le coeur. Cette fois, ils ont com­pris. Le 21 avril 2002, ils avaient cru à un ac­ci­dent sans consé­quence. Le 6 dé­cembre 2015, ils ne l’ou­blie­ront pas. Di­manche soir, à l’is­sue du deuxième tour des élec­tions ré­gio­nales, la plu­part des femmes et des hommes po­li­tiques, de droite comme de gauche, ont pro­mis à leurs élec­teurs qu’ils al­laient chan­ger pour évi­ter que le FN n’ac­cède un jour au pou­voir. Pour­tant dès hier, la ten­ta­tion sem­blait dé­jà grande chez cer­tains de por­ter leur re­gard sur l’ho­ri­zon pré­si­den­tiel en ou­bliant les en­ga­ge­ments de la veille. Notre per­son­nel po­li­tique se­rait bien ins­pi­ré de je­ter un pe­tit coup d’oeil chez cer­tains de nos voi­sins. Des pays où le re­nou­vel­le­ment des élus et l’ou­ver­ture à la so­cié­té ci­vile ne sont pas que des concepts évo­qués les len­de­mains de gueules de bois élec­to­rales.

sal­bouy@le­pa­ri­sien.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.