« Le sys­tème fran­çais reste éli­tiste et très fer­mé »

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - Pro­pos recueillis par MA­RION GAU­DIN

ches de l’ac­ti­visme et des mou­ve­ments so­ciaux. Ciu­da­da­nos (le par­ti de la ci­toyen­ne­té) at­tire des per­sonnes qui connaissent bien le monde de l’en­tre­prise. Com­ment ex­pli­quez-vous leur suc­cès ? Il y a trois rai­sons à ce­la. D’abord une dé­cep­tion en 2011, au mo­ment de l’ar­ri­vée au pou­voir de la droite. Les Es­pa­gnols se sont ren­du compte que la po­li­tique d’aus­té­ri­té qu’elle me­nait était sem­blable à celle des so­cia­listes. En­suite, les de­mandes in­sa­tis­faites de re­nou­vel­le­ment

des ins­ti­tu­tions dans le but d’amé­lio- rer la dé­mo­cra­tie. Elles sont, par exemple, à l’ori­gine du mou­ve­ment des In­di­gnés du 15 mai 2011. En­fin, la ré­vé­la­tion de nom­breux cas de cor­rup­tion a mon­tré que le sys­tème po­li­tique ne fonc­tion­nait plus. Avec la crise, tout ce­la a fa­ci­li­té l’ap­pa­ri­tion de nou­veaux par­tis. Quel re­gard por­tez-vous sur le ré­sul­tat des élec­tions ré­gio­nales en France ? Elles ont été sui­vies avec beau­coup d’in­té­rêt en Espagne, du fait de l’im-

por­tance crois­sante du FN. Ce par­ti est par­ve­nu à ras­sem­bler les mé­con­tents de la classe po­li­tique et les dé­çus de la ges­tion de la crise par le gou­ver­ne­ment so­cia­liste. Le suc­cès du FN vous étonne-t-il ? Ce qui se passe en France a dé­jà été vu dans d’autres pays d’Eu­rope. Le FN fait par­tie de ces par­tis tra­di­tion­nels po­pu­listes d’ex­trême droite que l’on re­trouve éga­le­ment en Fin­lande, en Al­le­magne ou en Angleterre. Ils se ca­rac­té­risent par le re­jet de l’im­mi­gra­tion et de l’es­ta­blish­ment ain­si que par un chau­vi­nisme na­tio­nal exa­cer­bé. Ils surfent sur l’is­la­mo­pho­bie crois­sante et sur le fait que la mon­dia­li­sa­tion nuit aux classes ou­vrières tra­di­tion­nelles. La crise éco­no­mique et les pro­blèmes liés au ter­ro­risme ne font qu’aug­men­ter le nombre de leurs sym­pa­thi­sants. Com­ment ju­gez-vous la classe po­li­tique fran­çaise ? Elle a tou­jours été très res­pec­tée pour son grand pro­fes­sion­na­lisme, mais il s’agit d’une classe com­po­sée de no­tables. Le sys­tème po­li­tique fran­çais fait par ailleurs la part belle à la per­son­na­li­sa­tion de la po­li­tique et il est en ce­la dif­fé­rent des autres sys­tèmes eu­ro­péens. En­fin, il reste en­core éli­tiste et très fer­mé.

« Votre consti­tu­tion

fait la part belle à la per­son­na­li­sa­tion

de la po­li­tique »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.