Urgent, pré­sident cherche me­sures contre le chô­mage

Hol­lande le si­len­cieux

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - ÉRIC HACQUEMAND E.H.

ET LA LUTTE contre le chô­mage fait son grand re­tour… Après avoir été re­lé­gué au se­cond rang pour cause d’at­ten­tats ter­ro­ristes à Pa­ris, l’emploi re­vient sur le de­vant de la scène gou­ver­ne­men­tale. En cou­lisses, l’exé­cu­tif pré­pare en ef­fet de nou­velles me­sures pour ten­ter de faire bais­ser le chô­mage, un des car­bu­rants du vote FN, et cal­mer ain­si cer­tains so­cia­listes au len­de­main des ré­gio­nales.

Hier mi­di, Fran­çois Hol­lande et Ma­nuel Valls ont dé­jeu­né en­semble à l’Ely­sée. Même si la gauche sauve les meubles avec cinq ré­gions, im­pos­sible de res­ter to­ta­le­ment im­mo­bile face à la pro­gres­sion de l’ex­trême droite. « Plus que ja­mais, la né­ces­si­té d’ac­cé­lé­rer s’im­pose dans la lutte contre le chô­mage », a es­ti­mé hier soir Ma­nuel Valls sur France 2.

Une ren­contre «très cash» avec le Me­def

Ces me­sures, en cours d’ar­bi­trage, se­ront an­non­cées en jan­vier pro­chain. Elles vien­draient en com­plé­ment de deux pro­jets de loi en cours d’éla­bo­ra­tion : la loi dite Ma­cron 2 sur la nu­mé­ri­sa­tion de l’éco­no­mie et la loi El Khom­ri sur la ré­forme du Code du tra­vail pré­vue pour les pre­miers jours de mars. Ce mi­ni-plan vise prio­ri­tai- re­ment le ren­for­ce­ment de l’ap­pren­tis­sage et la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle (no­tam­ment pour les moins qua­li­fiés). « C’est là où en met­tant plus de moyens on peut al­ler vite pour faire re­cu­ler le chô­mage », pointe un conseiller ély­séen. En at­ten­dant qu’un jour la crois­sance prenne en­fin le re­lais. La ligne rouge du pacte de res­pon­sa­bi­li­té, soit 41 Mds€ d’aides en fa­veur de la créa­tion d’em­plois, ne se­ra pas dé­pas­sée. Hier après mi­di, lors d’une ren­contre avec Pierre Gat­taz, la mi­nistre du Tra­vail My­riam El Khom­ri a clai­re­ment fait sa­voir au pa­tron du Me­def que le compte n’y était (tou­jours) pas. « Ça a été cash », in­dique un par­ti­ci­pant. Mais pas ques­tion de re­mettre en cause ce « to­tem » de la po­li­tique de l’offre : le « coup de barre à gauche » n’est donc pas à l’ordre du jour. Pour preuve, le smic aug­men­te­ra — comme an­non­cé hier — de… six cen­times de l’heure seule­ment au 1er jan­vier. Pas vrai­ment un coup de pouce !

Et pour­tant, cer­tains toussent au PS. A son ar­ri­vée hier soir au siège de la rue de Sol­fe­ri­no, Mar­tine Au­bry ré­clame ain­si « l’in­flexion de la po­li­tique éco­no­mique ». En pe­tit co­mi­té, cer­tains proches du pré­sident comme Sté­phane Le Foll (Agri­cul­ture), ne veulent pas que « la ques­tion so­ciale » soit sa­cri­fiée. Sur­tout s’il faut ras­sem­bler la gauche en vue de la pré­si­den­tielle. « Elle doit mar­cher sur des deux jambes : sécurité et so­cial », plaide ain­si l’ex-mi­nistre Fran­çois Reb­sa­men. C’était d’ailleurs le re­frain re­pris hier soir par le Pre­mier mi­nistre qui a mis, sur le même plan, « ur­gence contre le ter­ro­risme et ur­gence contre le chô­mage ».

@eri­chac­que­mand Les proches de Fran­çois Hol­lande le poussent à sor­tir de son si­lence. De­puis quelques jours, les fi­dèles du chef de l’Etat comme le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Sté­phane Le Foll, s’im­pa­tientent. « Le mo­ment est ve­nu, glisse l’un des com­pa­gnons de route de Hol­lande. On a pas­sé la COP21 et les ré­gio­nales se soldent par une avan­cée his­to­rique du FN. Les Fran­çais ont be­soin de connaître sa vi­sion des choses. » Hor­mis une confé­rence de presse au Con­seil eu­ro­péen en fin de se­maine, au­cune ex­pres­sion n’est pré­vue avant les voeux té­lé­vi­sés du 31 dé­cembre. Le chef de l’Etat veut res­ter au-des­sus de la mê­lée. Et il pré­pare une tour­née d’une di­zaine de cé­ré­mo­nies pleines de so­len­ni­té. Ain­si, pour le jour an­ni­ver­saire des at­ten­tats de Pa­ris contre « Char­lie Heb­do », le pré­sident pré­sen­te­ra ses voeux aux forces de sécurité — une nou­veau­té — le 7 jan­vier pro­chain à la pré­fec­ture de po­lice de Pa­ris.

(Pho­toPQR/«le Té­lé­gramme»/Fran­çois Destoc.)

Gui­pa­vas (Fi­nis­tère), avril 2015. Fran­çois Hol­lande (qui inau­gu­rait ici un cam­pus des mé­tiers avec l’an­cien mi­nistre du Tra­vail, Fran­çois Reb­sa­men), veut mettre l’ac­cent sur l’ap­pren­tis­sage et la for­ma­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.