N

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE - C.G. CA­THE­RINE GAS­TÉ

Le ra­chat de Quick, nu­mé­ro deux de la res­tau­ra­tion en France, par Bur­ger King se­ra scel­lé jeu­di. A la ma­noeuvre de cette tran­sac­tion de l’an­née pour un mon­tant es­ti­mé à 600 M€, le groupe Ber­trand, ex­ploi­tant de l’en­seigne Bur­ger King en France, qui a fait un in­tense lob­bying au­près de l’Ely­sée, Ma­ti­gnon et Ber­cy. Avec cet achat, il compte s’im­po­ser comme unique chal­len­geur de McDo­nald’s. De­puis 2011, les ventes de Quick — mis en cause dans une af­faire d’em­poi­son­ne­ment — ont chu­té de 30 %. L’en­seigne ne s’en est ja­mais re­mise. Après une ul­time ten­ta­tive de re­lance, son pro­prié­taire, le fonds Qua­lium Ives­tis­se­ment, fi­liale du groupe Caisse des dé­pôts, a dé­ci­dé de je­ter l’éponge au prin­temps. En 2006, la Caisse des dé­pôts avait ache­té Quick à Al­bert Frère pour 800 M€… soit 200 M€ de plus que l’ac­tuel prix de vente. trand, à la tête de l’en­seigne Bur­ger France. Pour­tant, à deux jours du ra­chat of­fi­ciel de Quick, le fonds Qua­lium In­ves­tis­se­ment pro­prié­taire de Quick, contac­té hier, dit « ne pas être au cou­rant » de ce pro­jet de main­tien d’une par­tie des en­seignes sous la marque rouge et blanc.

Même son de cloche à la mai­son mère, la Caisse des dé­pôts, où l’on fait sa­voir que « le fonds Qua­lium gère les af­faires comme il l’en­tend ». Contac­té, le Groupe Ber­trand n’a pas sou­hai­té ré­pondre hier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.