N

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

A la cli­nique de l’Al­ma, les pa­tientes se voient pro­po­ser se­lon leur cas, le test On­co­type DX, « of­fert » par le la­bo­ra­toire amé­ri­cain. A l’ins­ti­tut Cu­rie, 200 pa­tientes, in­cluses dans une étude cli­nique, à par­tir de cette an­née, sur un autre test (PAM50), ver­ront 54 gènes de leur tu­meur pas­sée au crible et leur trai­te­ment choi­si en fonc­tion. A Gus­tave-Rous­sy, des pa­tientes bé­né­fi­cient dé­jà aus­si de ces tests dans le cadre d’études cli­niques… Au­jourd’hui en France, cer­taines, une fois leur tu­meur re­ti­rée, ont droit à l’ana­lyse gé­no­mique. D’autres n’au­ront pas ac­cès à cet ou­til pro­nos­tic, dont les on­co­logues re­con­naissent pour­tant l’uti­li­té, pour choi­sir le meilleur

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.