Ven­det­ta sans fin à la ci­té des Lau­riers

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - Mar­seille (Bouches-du-Rhône) de notre en­voyée spé­ciale VA­LÉ­RIE MAHAUT

LA SÉ­RIE DE RÈ­GLE­MENTS de comptes mar­seillais a aus­si fait trois vic­times le 25 oc­tobre der­nier. Un jeune homme de 23 ans, vrai­sem­bla­ble­ment im­pli­qué dans un tra­fic, et deux ado­les­cents de 15 ans, Mo­ha­med et Ka­mal, tom­bés sous les balles d’un com­man­do sur­ar­mé dans la ci­té des Lau­riers. Le pro­bable com­man­di­taire de ce triple meurtre n’est autre que le fa­meux «Ba­bouin». Comme il a été abat­tu à son tour, dans la nuit du 9 au 10 no­vembre dans le tun­nel du Pra­do, les ha­bi­tants des Lau­riers re­doutent la ven­geance de son clan. Quelques se­maines après la tue­rie, l’an­goisse ré­gnait en­core dans la ci­té, où le mot d’ordre se trans­met de cages d’es­ca­lier en ap­par­te­ments : se cal­feu­trer chez soi dès la nuit tom­bée. mais il y avait toutes les ma­mans et tous les pa­pas du quar­tier, c’est comme si j’y étais. C’est comme ça ici, on est une famille », re­prend Dja­mi­la, sans tou­cher au thé à la menthe qui re­froi­dit. Avant de re­joindre la fête, les deux co­pains « se sont en­traî­nés à dan­ser », comme le montre de courtes vi­déos sur le té­lé­phone de la mère de la vic­time. « Ils étaient juste là, pour­suit-elle en ten­dant le bras. Ils dan­saient, ils ri­go­laient. Ka­mal, il était tou­jours sou­riant, c’est lui qui met­tait l’am­biance à la mai­son. »

En ren­trant à la ci­té, les ado­les­cents sont al­lés dans le hall D pour « faire une der­nière vi­déo ». Il était 2 heures du ma­tin. L’heure de fer­me­ture du point de vente des Lau­riers, mo­ri­bond de­puis le dé­man­tè­le­ment du ré­seau lo­cal en mai der­nier. C’est là que le com­man­do a sur­gi et les a exé­cu­tés. Dans la chambre de Ka­mal, qu’il par­ta­geait avec deux pe­tits frères, rien n’a bou­gé. Le lit est fait, les lu­nettes d’avia­teur sont po­sées sur l’éta­gère du pla­card à vê­te­ments, à cô­té des PlayS­ta­tion, des tee-shirts de foot­bal­leur et de ce fla­con de Saint Laurent dont le jeune homme s’est par­fu­mé avant de sor­tir. Pour ne ja­mais re­ve­nir, em­por­té dans ce rè­gle­ment de comptes dont il n’était pas une cible di­recte.

Trois jeunes, dont deux ado­les­cents de 15 ans, Mo­ha­med et Ka­mal (au pre­mier plan sur la pho­to de ont été tuées dans ce hall le 25 oc­tobre. La mère de Ka­mal (en blanc, aux cô­tés de sa soeur) ne sort presque plus de chez elle.

Ci­té des Lau­riers, le 12 no­vembre. droite),

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.