N

Le Parisien (Paris) - - SPORTS LIGUE DES CHAMPIONS - JU­LIEN LAU­RENS

Tout va très vite en football. Chel­sea dé­montre jour après jour que ce vieil adage n’est pas ca­duc. A ce stade de la sai­son l’an der­nier, les Blues étaient en tête de la Pre­mier League avec une seule dé­faite au comp­teur. Un an plus tard, ils ont dé­jà per­du neuf fois et ne sont qu’à un point du pre­mier re­lé­gable… Dé­cryp­tage d’une crise.

nDes stars en mé­forme

Les joueurs clés, à l’ori­gine du dou­blé Cham­pion­nat - Coupe de la Ligue la sai­son der­nière ne sont que l’ombre d’eux-mêmes. Eden Ha­zard ? Zé­ro but cette sai­son. Die­go Cos­ta ? Trois réa­li­sa­tions en Pre­mier League. Le deuxième meilleur bu­teur du club en cham­pion­nat avec l’in­ter­na­tio­nal es­pa­gnol ? CSC, Chel­sea ayant bé­né­fi­cié de trois buts contre leur camp de la part de ses ad­ver­saires ! L’at­taque tousse. La dé­fense, pri­vée pen­dant trois mois du gar­dien Thi­baut Cour­tois, est d’une fra­gi­li­té af­fli­geante. Et, au mi­lieu, rien ne fonc­tionne, comme le montrent les per­for­mances ca­tas­tro­phiques de Fa­bre­gas.

nDes pro­blèmes ex­tra­spor­tifs

C’est peut-être là que tout a bas­cu­lé. A la fin du pre­mier match de la sai­son contre Swan­sea (2-2), Jo­sé Mou­rin­ho s’en prend à Eva Car­nei­ro et Jon Fearn, le doc­teur et l’un des ki­né­si­thé­ra­peutes qui, se­lon le Por­tu­gais, n’au­raient pas dû en­trer sur le ter­rain pour soi­gner Eden Ha­zard. Ils sont mis à pied par Mou­rin­ho, une dé­ci­sion très im­po­pu­laire au­près des joueurs. Cer­tains ne lui ont tou­jours pas par­don­né cet in­ci­dent. La ten­sion entre le ma­na­geur et son ves­tiaire enfle, de même qu’entre le tech­ni­cien et sa di­rec­tion avec la­quelle il était dé­jà en désac­cord sur le re­cru­te­ment.

nMou­rin­ho ne tient pas

Cette crise est aus­si et sur­tout celle de Jo­sé Mou­rin­ho. Le tech­ni­cien a qua­si­ment eu tout faux jus­qu’à pré­sent cette sai­son, tant sur le ter­rain qu’en de­hors. Il n’a pour l’ins­tant pas trou­vé la so­lu­tion aux maux bleus. Au contraire, il a trop sou­vent sem­blé per­du dans sa zone tech­nique. Ses choix tac­tiques, comme le re­po­si­tion­ne­ment de Ha­zard avant centre, la mise à l’écart de Ter­ry ou la confiance aveugle à Iva­no­vic en dé­but de sai­son, ont échoué. Une fois en­core, il souffre du syn­drome de la troi­sième sai­son : celle au cours de la­quelle il avait été li­mo­gé lors de son pre­mier pas­sage à Chel­sea en 2007 et celle qui s’était trans­for­mée en cau­che­mar au Real Ma­drid en 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.