Fer­me­ture de la voie Pom­pi­dou : l’op­po­si­tion ré­clame un mo­ra­toire

Alors que le pro­jet de pié­ton­ni­sa­tion des voies sur berges de la rive droite doit être dé­bat­tu, les élus de la droite et du centre de­mandent de nou­velles études d’im­pact, es­ti­mant que la concer­ta­tion a été bâ­clée.

Le Parisien (Paris) - - CONSEIL DE PARIS - MA­RIE-ANNE GAIRAUD (AVEC C.H.)

S’AGIT-IL D’UNE nou­velle tac­tique pour em­pê­cher le pro­jet de voir le jour ? Ou une sug­ges­tion de bon sens ? Alors que le Con­seil de Pa­ris doit dé­battre du pro­jet de pié­ton­ni­sa­tion des voies sur berges, les élus de droite et du centre de­mandent de re­mettre cette idée… à plus tard.

Comme elle l’a dé­jà fait sur la rive gauche, la mai­rie de Pa­ris pré­voit de fer­mer dé­fi­ni­ti­ve­ment, dès sep­tembre 2016, les quais bas entre le tun­nel des Tui­le­ries (Ier) et le bas­sin de l’Ar­se­nal (IVe). Une dé­ci­sion que l’op­po­si­tion juge « pré­ci­pi­tée ». A droite, le maire (LR) du Ier Jean-Fran­çois Le­ga­ret ne dé­co­lère pas.

A ses yeux, la concer­ta­tion, qui a dé­bu­té en juillet, a été bâ­clée. « Elle s’est ache­vée en sep­tembre par une réunion dans le IVe où la Ville a pré­sen­té la fa­meuse étude de la voi­rie qui re­con­naît que la pié­ton­ni­sa­tion va ral­lon­ger les temps de par­cours en voi­ture. Cette méthode est in­vrai­sem­blable », ré­pète l’élu du Ier. clame une nou­velle cam­pagne à l’échelle de la ca­pi­tale mais aus­si de la mé­tro­pole, pour « une meilleure co­hé­rence ». « Pa­ris n’ap­par­tient pas aux Pa­ri­siens. Il y a une vie au-de­là du pé­ri­phé­rique », in­siste Yann Wehr­ling, conseiller Mo­Dem.

« Je n’ac­cep­te­rai pas de chan­ger une po­li­tique pour la­quelle nous avons

été élus »

En clair, l’op­po­si­tion ap­pelle à un mo­ra­toire. Les cen­tristes ai­me­raient de « nou­velles études d’im­pact » et un nou­veau plan de cir­cu­la­tion dans la ca­pi­tale. « Il faut que la Ville se donne deux ans pour ré­flé­chir », juge JeanF­ran­çois Le­ga­ret. « Il n’y a pas moins de huit chan­tiers en cours dans le centre de Pa­ris qui ar­ri­ve­ront à échéance pour beau­coup en 2018 : le Louvre, la Poste de la rue du Louvre, le Louvre des an­ti­quaires, la Sa­ma­ri­taine, Châ­te­letles Halles, le Théâtre de la Ville et le Théâtre du Châ­te­let. Il se­rait plus rai­son­nable d’at­tendre deux ans pour en plus fer­mer les voies sur berges à la cir­cu­la­tion », in­siste l’élu de droite qui compte réunir les com­mer­çants concer­nés en jan­vier.

Un non-sens pour le groupe éco­lo­giste. « Le pro­jet a été dé­bat­tu pen­dant les mu­ni­ci­pales. Il au­ra fal­lu près d’un an et de­mi pour le lan­cer, c’est bien suf­fi­sant », consi­dère Da­vid Bel­liard, co­pré­sident du groupe EELV.

La droite et les cen­tristes es­pèrent-ils que la ré­gion dé­sor­mais à droite va les ai­der à frei­ner le pro­jet ? « Je n’ac­cep­te­rai pas de chan­ger une po­li­tique pour la­quelle nous avons été élus en 2014 et confor­tés [di­manche]. Il fau­dra que la lé­gi­ti­mi­té de cha­cun soit res­pec­tée. Je re­con­nais la vic­toire de Va­lé­rie Pé­cresse mais à l’échelle pa­ri­sienne, c’est moi et ma ma­jo­ri­té qui sommes lé­gi­times », a aver­ti la maire (PS) de Pa­ris, Anne Hi­dal­go, hier, en marge du Con­seil de Pa­ris.

(LP/Jof­frey Vo­vos.)

Voie Georges-Pom­pi­dou (Ier). Comme elle l’a dé­jà fait sur la rive gauche, la mai­rie de Pa­ris pré­voit de fer­mer dé­fi­ni­ti­ve­ment, dès sep­tembre 2016, les quais bas entre le tun­nel des Tui­le­ries (Ier) et le bas­sin de l’Ar­se­nal (IVe).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.