NEn

George Lu­cas, vi­sion­naire du mar­ke­ting

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - R.B.

1977, per­sonne n’y croyait. Quand George Lu­cas, jeune réa­li­sa­teur de « THX 138 » et « Ame­ri­can Graf­fi­ti », se lance dans le pro­jet « Star Wars » aux cô­tés de la 20th Cen­tu­ry Fox, le stu­dio consi­dère qu’il au­ra le simple po­ten­tiel d’un film pour en­fants. Face aux ré­ti­cences de la Fox, Lu­cas né­go­cie un contrat où il conserve non seule­ment les droits du film et de ses suites, mais éga­le­ment ceux des pro­duits dé­ri­vés. Le réa­li­sa­teur adore les jouets et de­meure per­sua­dé que ceux liés à l’uni­vers d’un film comme « Star Wars » peuvent faire un énorme car­ton en ma­ga­sins. Jus­qu’à pré­sent, les six épi­sodes des deux pre­mières tri­lo­gies au­raient rap­por­té 5 mil­liards de re­cettes dans le monde. Un chiffre énorme, mais bien en de­çà des es­ti­ma­tions de ventes cu­mu­lées de pro­duits dé­ri­vés — sabres la­ser, fi­gu­rines, jeux, dé­gui­se­ments… — de­puis 1977 : entre 20 et 30 Mds$ qui, en­core une fois, sont al­lés dans la poche de Lu­cas­film. Ce qui ne se­ra pas le cas pour ceux du « Ré­veil de la Force », car le ci­néaste a ven­du Lu­cas­film à Dis­ney en 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.