Pri­vi­lé­giez-vous les sites In­ter­net pour trou­ver un emploi ?

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

Pa­trice Quer­net

pho­to­gram­mètre Pont-Sainte-Maxence (60) « Oui, c’est ce qui ouvre le plus de pos­si­bi­li­tés, en France comme à l’étran­ger. C’est un pas­sage obli­gé, même quand on a re­cours à Pôle emploi. Mais il faut être vi­gi­lant, al­ler sur des sites of­fi­ciels. Et, en cas de doutes sur une offre, vé­ri­fier en fai­sant des re­cherches croi­sées pour voir si elle est va­lable. Quitte à pas­ser un coup de fil à l’en­tre­prise. C’est mon pre­mier ré­flexe. »

Yann Flo­rea­ni

res­pon­sable d’études Stras­bourg (67) « Non. La méthode qui m’a per­mis de trou­ver mon emploi, c’est les can­di­da­tures spon­ta­nées. Je dé­marche d’abord les en­tre­prises qui m’in­té­ressent. En­suite, j’en­voie des CV. J’ai cher­ché sur plu­sieurs sites d’offres d’emploi et pos­té ma can­di­da­ture. Ça n’a ja­mais rien don­né, per­sonne ne m’a ja­mais contac­té… Le plus ef­fi­cace, c’est l’en­voi de CV. »

Anick Leh­mann

cui­si­nière Mar­seille (13) « Je suis scep­tique quant à la re­cherche d’emploi sur In­ter­net. Je ne peux pas ré­duire ma vie pro­fes­sion­nelle à deux lignes pour cher­cher un emploi. Je suis ca­na­dienne d’ori­gine et, chez nous, on met d’abord en avant le cur­sus per­son­nel de la per­sonne. J’aime le re­la­tion­nel. Le vir­tuel, ça me bloque. Et, sou­vent, ça ne cor­res­pond ja­mais vrai­ment à ce qu’on re­cherche. »

Dja­mal Bou­raï

agent de sécurité Meaux (77) « Dans le monde ac­tuel, si on a be­soin d’un bou­lot on trouve tout sur In­ter­net. Dans mon sec­teur pro­fes­sion­nel, c’est ça la pre­mière chose à faire. Dès que je change de tra­vail, je consulte tous les sites, y com­pris ce­lui de Pôle emploi. Même quand j’étais en­quê­teur, je cher­chais par le biais d’In­ter­net. Il faut seule­ment faire at­ten­tion aux ar­naques, être très vi­gi­lant. »

Daph­né An­ci­nas

de­man­deuse d’emploi Pa­ris (75) « Oui. Je ne cherche que sur In­ter­net et sur un seul site. On dit que c’est le meilleur sur la Toile. Je n’ai ja­mais fait au­tre­ment. Dans ma branche, la com­mu­ni­ca­tion, il n’y a pas beau­coup d’an­nonces à Pole emploi. J’écris trois lignes et j’at­tends qu’on m’ap­pelle. C’est pra­tique. A chaque fois ça marche. Dans mon sec­teur, je trouve le bouche-à-oreille et les ré­seaux moins ef­fi­caces. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.