Cheikh Ndoye pour­rait rap­por­ter gros à An­gers

Ligue 1.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - An­gers (Maine-et-Loire) De notre cor­res­pon­dant Guy Hil­lion, re­cru­teur pour Chel­sea CHARLES GUYARD

AR­RI­VÉ LIBRE en juin der­nier au SCO d’An­gers, Cheikh Ndoye pour­rait bien se trans­for­mer en chèque en or pour le pro­mu, alors que plu­sieurs clubs an­glais semblent lui faire les yeux doux.

On parle de Man­ches­ter Ci­ty ou de Chel­sea, mais il est sans doute plus réa­liste d’évo­quer Crys­tal Pa­lace ou en­core Stoke Ci­ty, que l’in­té­res­sé connaît dé­jà pour y avoir ef­fec­tué un es­sai, in­fruc­tueux, en 2007. Guy Hil- lion, re­cru­teur pour les Blues dans le grand ouest, confirme la ten­dance. « C’est un joueur in­té­res­sant pour la Pre­mier League, mais pas for­cé­ment pour nous, ob­serve ce­lui qui a tou­te­fois su­per­vi­sé le match du SCO face à Bor­deaux (1-1) di­manche der­nier. S’il doit par­tir en Angleterre, il faut faire vite. » Et pour cause, Ndoye au­ra 30 ans fin mars. Mal­gré ce­la, l’An­ge­vin af­fiche des sta­tis­tiques sé­dui­santes : cinq buts pour sa pre­mière sai­son dans l’élite et le meilleur VO2 max (test de puis­sance) de son équipe, un bon point pour l’exi­geant cham­pion­nat an­glais. De­vant la pers­pec­tive d’une vente ra­pide et ju­teuse (10 à 15 M€), le pré­sident an­ge­vin, qui as­sure qu’au­cune offre n’a en­core été for­mu­lée, op­pose néan­moins un ve­to ferme à un dé­part dès cet hi­ver. « Pas avant la fin de la sai­son, jure Saïd Cha­bane. Après, quand vous êtes le 19e bud­get de L 1 (NDLR : en­vi­ron 24 M€), il est dif­fi­cile de re­te­nir les joueurs qui flambent. » Cette agi­ta­tion laisse en tout cas de marbre l’in­ter­na­tio­nal sé­né­ga­lais, sous contrat jus­qu’en juin 2017. « Tout joueur rêve d’al­ler dans un grand club, mais je ne fais pas at­ten­tion à ce qui se dit et je me concentre sur le ter­rain. Tout ce qui m’ar­rive, c’est dé­jà du bon­heur. » Un bon­heur qui s’est lon­gue­ment re­fu­sé à lui de­puis sa fur­tive es­ca­pade an­glaise en 2007 et une autre en Ara­bie saou­dite l’an­née sui­vante, où une bles­sure l’a contraint à ren­trer au pays. Au­tant dire que Ndoye a fi­na­le­ment ap­pris à ne pas s’enflam- mer. « Il sait faire la part des choses », es­time son en­traî­neur, Sté­phane Mou­lin. Reste que de­puis son ar­ri­vée en France en 2009, la réus­site est en­fin au ren­dez-vous, et voi­là que sa tra­jec­toire, d’Epi­nal à An­gers en pas­sant par Cré­teil, des­sine, comme un sym­bole, une route vers la Gran­deB­re­tagne. Au point de tra­ver­ser la Manche ? « Il fau­dra qu’il choi­sisse un club où il va jouer », pré­co­nise Guy Hil­lion. Son com­pa­triote Pa­py Dji­lo­bod­ji, par­ti cet été de Nantes vers Chel­sea, peut en té­moi­gner. Il n’a en­core ja­mais en­fi­lé la tu­nique lon­do­nienne en cham­pion­nat…

« Il fau­dra qu’il choi­sisse un club où il va jouer »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.