NRJ 12 re­fuse d’être mau­dite

La chaîne lance deux nou­veaux di­ver­tis­se­ments cette se­maine, après une ren­trée noire, mar­quée par les dé­pro­gram­ma­tions, les échecs d’au­dience et le dé­part de son di­rec­teur des pro­grammes.

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - CHAR­LOTTE MO­REAU

ON HÉ­SITE entre « on ne fait pas d’ome­lette sans cas­ser des oeufs » et « on n’a que ce qu’on mé­rite »… Com­ment ré­su­mer la ren­trée ca­la­mi­teuse de NRJ 12 ? En vou­lant mon­ter en gamme avec des pro­grammes plus fa­mi­liaux, la chaîne des « Anges de la té­lé­réa­li­té » a en­chaî­né les échecs d’au­dience.

Bud­get en hausse et ani­ma­teurs ve­dettes n’y ont rien fait, le nou­veau vi­sage de NRJ 12 ne re­vient pas aux té­lé­spec­ta­teurs. Pour­tant « il n’y a pas de ma­lé­dic­tion », in­siste-t-on chez la fi­liale de NRJ qui lance deux nou­veau­tés en prime time cette se­maine : le di­ver­tis­se­ment « C’est de­ve­nu culte » (ce soir à 20 h 55) avec Anne-Gaëlle Ric­cio, et le jeu de Ben­ja­min Cas­tal­di « Su­per Mil­lion Ques­tion », ven­dre­di à 20 h 55.

Une ma­nière de dé­fier le des­tin et d’in­ter­ro­ger son ave­nir, après quatre mois de crise iden­ti­taire.

nCe qui s’est ar­rê­té

« L’Aca­dé­mie des 9 » de Ben­ja­min Cas­tal­di a te­nu quinze jours, pul­vé­ri­sée dans la ba­taille de l’ac­cess puis dé­mé­na­gée sans suc­cès le week-end. L’in­con­gru mais at­ta­chant « les Ieuv’: coup de jeu­neà Vegas » n’a pas convain­cu les ama­teurs de té­lé­réa­li­té, de même que la nou­velle for­mule du « Mag », ac­tuel­le­ment « sus- pen­due ». En­fin le talk-show de Jean-Marc Mo­ran­di­ni « Face à France » n’a pas sau­té l’obs­tacle des at­ten­tats. Dé­si­reuse de par­ler d’ac­tua­li­té, mais pas quand elle est an­xio­gène, NRJ 12 a pré­fé­ré sup­pri­mer l’émis­sion. Quatre re­vers qui ont coû­té sa place au di­rec­teur des pro­grammes, Bru­no Fal­lot. Sans comp­ter les for­mats main­te­nus à l’an­tenne sans fé­dé­rer pour au­tant.

nCe qui ne marche pas

Pour l’heure, la greffe Va­lé­rie Da­mi­dot ne prend tou­jours pas. L’amu­sant « La­bo de Da­mi­dot » pla­fonne à 132 000 fi­dèles le di­manche à 17 h 50 et la ca­ri­ca­tu­rale « Mis­sion plus-va­lue » à 300 000 le mer­cre­di à 20 h 55. Pas de dé­pro­gram­ma­tion à l’ordre du jour, mais pas de concret non plus concer­nant les fu­turs pro­jets de NRJ 12 avec la trans­fuge de M 6. Rien d’éton­nant tant que la chaîne se conten­te­ra d’une di­rec­tion par in­té­rim, as­su­rée ac­tuel­le­ment par l’ex­pa­tronne de Té­va Ca

the­rine Comte. La té­lé­réa­li­té fa­çon « les Anges », les soi­rées faits di­vers de Jean-Marc Mo­ran­di­ni et les sé­ries amé­ri­caines… Bref, les va­leurs sûres d’avant la mue édi­to­riale. 460 000 fi­dèles ont re­gar­dé « les Va­cances des Anges » de fin août à mi-oc­tobre. 675 000 suivent les « Crimes » et « Crimes en di­rect » de Jean-Marc Mo­ran­di­ni. La pro­gram­ma­tion sé­ries amé­ri­caines du week-end fonc­tionne aus­si, avec « The Big Bang Theo­ry » (400 000 fans) « The Middle » ou « Ame­ri­can Dad » (250 000). Iro­nie qui en dit long : la seule nou­veau­té à avoir trou­vé son pu­blic sont les « En­quêtes et dé­cou­vertes » d’Anne-Gaëlle Ric­cio (518 000 fi­dèles)… qui res­semblent à n’im­porte quel ma­ga­zine de re­por­tages de D 8 ou M 6. Pas vrai­ment un gage de créa­ti­vi­té. Et la preuve que NRJ 12 n’en a pas fi­ni de se ré­in­ven­ter… dans la dou­leur.

Alors que son émis­sion « l’Aca­dé­mie des 9 » a te­nu

l’es­pace de quinze jours, Ben­ja­min Cas­tal­di re­vient avec « Su­per Mil­lion Ques­tion ». Anne-Gaëlle Ric­cio pré­sen­te­ra, quant à elle, « C’est de­ve­nu

culte ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.