N

Aus­si pol­luant que la voi­ture ?

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE -

Le chauf­fage au bois émet-il au­tant de par­ti­cules fines que le tra­fic rou­tier en Ile-de-France ? Pas exac­te­ment, ré­pond Air­pa­rif, l’or­ga­nisme en charge de la sur­veillance de la qua­li­té de l’air dans la ré­gion. « L’an­née der­nière, il y a eu confu­sion entre nos chiffres d’émis­sion de par­ti­cules et ceux sur la concen­tra­tion. Ce qui sort des che­mi­nées n’est pas la même chose que ce qui ar­rive dans nos pou­mons », ex­plique-t-on à Air­pa­rif. Autre pré­ci­sion : « En zone ré­si­den­tielle, les che­mi­nées sont à l’ori­gine de 10 % des par­ti­cules res­pi­rées, soit au­tant que le tra­fic rou­tier. » Mais ce n’est pas le cas à Pa­ris et près des grands axes, où « 50 % des émis­sions sont dues aux voi­tures et seule­ment 4 % au chauf­fage au bois ». Le reste pro­vient prin­ci­pa­le­ment de ré­ac­tions chi­miques dans l’at­mo­sphère et de « l’im­por­ta­tion de la pol­lu­tion du Nord et du reste de l’Eu­rope au gré des vents ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.