20 % des femmes en­ceintes fument

Alors que la loi san­té est adop­tée au­jourd’hui, le ta­ba­gisme pen­dant la gros­sesse reste pré­oc­cu­pant.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - Mi­chèle De­lau­nay, dé­pu­tée (PS) et pré­si­dente de l’Alliance contre le ta­bac CH­RIS­TINE MATEUS

MA­RI­SOL TOU­RAINE a tou­jours sou­hai­té que la loi de san­té soit adop­tée avant la fin de l’an­née. Le voeu de la mi­nistre se­ra sans doute exau­cé au­jourd’hui. Ce texte passe en ef­fet en lec­ture dé­fi­ni­tive à l’As­sem­blée avec l’un des points phares pour lut­ter contre le ta­ba­gisme : le pa­quet neutre. Il doit ar­ri­ver chez les bu­ra­listes en mai 2016. Sur les pré­sen­toirs, tous les em­bal­lages au­ront la même taille et la même cou­leur. Prin­ci­pales cibles ? Les jeunes et les femmes, plus sen­sibles au pa­cka­ging. L’écart entre le ta­ba­gisme des hommes et ce­lui des femmes se ré­duit au fil du temps : 30 % de fu­meuses en 2014. Et par­mi elles, de nom­breuses femmes en­ceintes. En France, une femme sur cinq me­nant une gros­sesse n’a pas je­té son pa­quet de ci­ga­rettes pour au­tant, se­lon les chiffres du ba­ro­mètre sur le ta­bac du mi­nis­tère de la San­té.

20 % des femmes en­ceintes qui fument, c’est un re­cord en Eu­rope ! Et plus pré­ci­sé­ment, elles sont 17,8 % à tou­jours fu­mer au 3e tri­mestre de leur gros­sesse. C’est pour­quoi un pic­to­gramme « femmes en­ceintes » a fait son ap­pa­ri­tion sur les pa­quets de ci­ga­rettes au mois d’août, afin de les sen­si­bi­li­ser aux dan­gers : risque ac­cru de fausses couches, deux fois plus de risques de faire une gros­sesse ex­tra-uté­rine, aug­men­ta­tion de la fré­quence des nais­sances pré­ma­tu­rées…

Dans l’uté­rus, le foe­tus re­çoit de l’oxy­gène par le sang de sa mère. Or, quand celle-ci fume, son sang se charge de mo­noxyde de car­bone, gaz par­ti­cu­liè­re­ment toxique. De plus, la ni­co­tine fait ré­tré­cir les ar­tères du pla­cen­ta et l’ar­tère om­bi­li­cale, ce qui rend la cir­cu­la­tion du sang moins bonne. Tout ce­la contri­bue donc à la mau­vaise oxy­gé­na­tion du bé­bé. D’autres sub­stances chi­miques conte­nues dans la fu­mée sont éga­le­ment né­fastes au dé­ve­lop­pe­ment du foe­tus. Sans par­ler des risques que ces fu­tures mères prennent aus­si pour elles-mêmes. « Les femmes meurent plus au­jourd’hui d’un can­cer du pou­mon que d’un can­cer du sein », illustre Mi­chèle De­lau­nay, an­cienne mi­nistre dé­lé­guée aux Per­sonnes âgées, de­ve­nue la nou­velle pré­si­dente de l’Alliance contre le ta­bac. Un col­lec­tif qui re­groupe trente as­so­cia­tions, dont la Ligue contre le can­cer et la Fé­dé­ra­tion de car­dio­lo­gie. Celle qui est aus­si can­cé­ro­logue et dé­pu­tée so­cia­liste de la Gi­ronde ajoute : « S’il y a bien une pé­riode où les femmes sont plus ac­ces­sibles aux mes­sages pour ar­rê­ter de fu­mer, c’est la gros­sesse. Le dis­cours des mé­de­cins à leur en­contre n’est pas as­sez ra­di­cal. Lors­qu’une pa­tiente se ré­jouit d’être pas­sée de dix à cinq ci­ga­rettes, il faut lui dire non, c’est zé­ro ! Car les risques sont les mêmes », in­siste-t-elle. Et celle-ci de com­battre l’idée re­çue que cinq ci­ga­rettes ne sont pas no­cives, ou du moins pré­fé­rables au stress pro­vo­qué par l’ar­rêt du ta­bac. « C’est ef­fec­ti­ve­ment ce que m’avait conseillé mon gy­né­co­logue à l’époque : au moins for­te­ment ré­duire ma consom­ma­tion comme je n’ar­ri­vais pas à ar­rê­ter, ex­plique Cé­line, ma­man d’une pe­tite Iris âgée de 9 ans. Je culpa­bi­li­sais beau­coup et j’étais dans un état de ner­vo­si­té tel qu’il m’a orien­té vers cette dé­marche. Je suis donc pas­sée d’un pa­quet à sept ci­ga­rettes pen­dant ma gros­sesse. Du coup, je me ca­chais pour fu­mer. »

Les femmes en­ceintes qui es­saient de s’ar­rê­ter de fu­mer peuvent bé­né­fi­cier d’un for­fait de 150 € de la Sécurité so­ciale pour se faire rem­bour­ser leur sub­sti­tu­tion ni­co­ti­nique (gommes, patchs…). Un pe­tit es­poir : ce ta­ba­gisme des ventres ronds est pas­sé de 26 % en 2010 à 24,3 % en 2014, pour être au­jourd’hui de 20 %. Ce taux est donc pa­ra­doxa­le­ment une « bonne mau­vaise nou­velle ».

« Lors­qu’une pa­tiente se ré­jouit d’être pas­sée de dix à cinq ci­ga­rettes, il faut lui dire non,

c’est zé­ro ! »

de la hausse du prix du pa­quet ? Pour lut­ter contre le ta­ba­gisme, qui oc­ca­sionne 73 000 décès par an, « nous de­vons uti­li­ser tous les le­viers. Le pre­mier,

(LP/Jean-Bap­tiste Quen­tin.)

Cer­taines femmes en­ceintes di­mi­nuent leur consom­ma­tion de ci­ga­rettes, sans ar­rê­ter com­plè­te­ment : elles s’ex­posent à un risque ac­cru de fausse couche, de gros­sesse ex­tra-uté­rine ou de nais­sance pré­ma­tu­rée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.