NDans

Une drogue qui re­vient en force

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - S.R.

une note confi­den­tielle da­tant d’avril der­nier, la di­rec­tion cen­trale de la po­lice ju­di­ciaire re­lève « une hausse ex­cep­tion­nelle de 74 % des sai­sies d’hé­roïne » en France en 2014, com­pa­ré à 2013. Les quan­ti­tés de drogue in­ter­cep­tées sont pas­sées de 570 kg à 990 kg. Il s’agit des der­niers chiffres dis­po­nibles. Dans ce même do­cu­ment, la po­lice ju­di­ciaire consi­dère que « cette aug­men­ta­tion té­moigne d’une pré­sence ac­crue de l’hé­roïne sur le ter­ri­toire na­tio­nal ». Ce re­tour de l’hé­roïne fait suite à une pé­riode de ra­ré­fac­tion de ce pro­duit hau­te­ment ad­dic­tif en France et, plus gé­né­ra­le­ment, en Eu­rope dans les an­nées 2011 et 2012, à la suite du « dé­man­tè­le­ment de grosses struc­tures d’ap­pro­vi­sion­ne­ment », ex­plique-t-on du cô­té de l’Ob­ser­va­toire fran­çais des drogues et des toxi­co­ma­nies (OFDT). Pour au­tant, le nombre de consom­ma­teurs res­te­rait stable. L’ob­ser­va­toire éva­lue à 600 000 le nombre de consom­ma­teurs qui au­raient dé­jà pris de l’hé­roïne au moins une fois dans leur vie en France. Ce qui reste très mar­gi­nal par rap­port à d’autres pro­duits. « C’est presque quatre fois moins que le nombre d’ex­pé­ri­men­ta­teurs de co­caïne. » Pas de hausse des consom­ma­teurs, certes, mais, re­con­naît l’OFDT, « l’in­té­rêt pour l’hé­roïne semble au­jourd’hui plus net, au dé­tri­ment de ce­lui pour des mé­di­ca­ments de sub­sti­tu­tion, car le pro­duit est plus dis­po­nible de­puis deux ans et sa pu­re­té aug­mente ». La po­lice ju­di­ciaire, elle, met en garde contre « la re­prise de ce tra­fic qui laisse per­ce­voir l’im­plan­ta­tion du­rable en France de fi­lières d’ache­mi­ne­ment. Il pour­rait s’ac­croître dans les pro­chaines an­nées en rai­son de la dis­po­ni­bi­li­té crois­sante de l’opium dans les zones de production (no­tam­ment en Af­gha­nis­tan) ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.