Les tem­pé­ra­tures ac­tuelles vous in­quiètent-elles ?

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR -

Di­dier Brus

46 ans, ma­na­geur Tou­louse (31) « Oui. On sent qu’il n’y a pas vrai­ment d’hi­ver. Plus gé­né­ra­le­ment, les sai­sons sont de moins en moins mar­quées. Pour­tant, j’aime bien lors­qu’il fait froid et que l’on doit s’ha­biller chau­de­ment. Mais, en ce mo­ment, je ne porte qu’un pull lé­ger et une pe­tite veste. J’aime bien al­ler skier dans les Py­ré­nées voi­sins, mais j’ai bien peur qu’il y ait moins de neige. On per­çoit clai­re­ment le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. »

Vic­toire Gue­rin

26 ans, char­gée de pro­jet Pa­ris (XVIe) « Un peu. Ce n’est quand même pas nor­mal à quelques jours de Noël. J’ai ache­té une dou­doune d’hi­ver la se­maine der­nière, je ne l’ai pas en­core por­tée. Même chose pour mon nou­veau bon­net qui reste au fond de mon sac. J’au­rais bien ai­mé avoir un peu de neige pour les fêtes, mais je n’y compte pas. Après, ce beau so­leil, c’est quand même agréable, il faut voir le po­si­tif de la si­tua­tion. »

Adam Sa­ger

21 ans, étu­diant Mul­house (68) « Non, ce­la ne m’in­quiète pas plus que ça. Je trouve ce­la même plus agréable, plus gai qu’un hi­ver ha­bi­tuel. On ne peut rien y chan­ger, alors au­tant en pro­fi­ter. Je passe des concours en ce mo­ment, donc j’ai peu de temps libre. J’ap­pré­cie d’au­tant plus quand je me ba­lade de pou­voir pro­fi­ter du so­leil, de pou­voir prendre un ca­fé en ter­rasse ou de faire mes courses de Noël sans avoir trop froid. »

Do­mi­nique Le­gouge

62 ans, re­trai­tée Re­bais (77) « Oui, car il de­vrait faire froid et les sai­sons sont dé­ca­lées. Mais en fait ce­la m’ar­range bien, car je suis fri­leuse et un peu fra­gile. Pour ma san­té, c’est par­fait. En plus, les beaux jours me donnent la pêche, j’ai plus fa­ci­le­ment en­vie de sor­tir de chez moi pour en pro­fi­ter. Par ce temps, je peux en­core faire des pro­me­nades dans les bois, c’est très agréable. Mais il est vrai qu’un peu de neige au­rait fait plus fête. »

Ni­na Roques

étu­diante Reims (51) « Oui, ce­la me pré­oc­cupe. y a quelques jours seule­ment se ter­mi­nait à Pa­ris la COP21 sur le cli­mat. J’ai l’im­pres­sion que ce temps trop clé­ment pour la sai­son fait tout à coup réa­li­ser aux gens la réa­li­té du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. Là, tout le monde peut le consta­ter dans son quo­ti­dien. J’es­père que ce­la per­met­tra au moins une prise de conscience plus im­por­tante. »

Il

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.