N

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

Un mois après les at­ten­tats de Pa­ris et à la veille des va­cances de Noël, le tra­fic aé­rien sur la France peine tou­jours à re­prendre un rythme nor­mal. La réunion or­ga­ni­sée mer­cre­di à la Di­rec­tion gé­né­rale de l’avia­tion ci­vile (DGAC) a dres­sé un bi­lan plus que mi­ti­gé du nombre de pas­sa­gers ve­nus dans l’Hexa­gone de­puis le 13 no­vembre. « Grâce à la COP21, ça n’a pas été ca­tas­tro­phique, ana­lyse Jean-Pierre Sau­vage, pré­sident du BAR France (Board of Air­lines Re­pre­sen­ta­tives), qui re­groupe les com­pa­gnies aé­riennes pré­sentes en France. Mais il y a des chutes no­tables des pas­sa­gers asia­tiques, ve­nus no­tam­ment de Chine et du Ja­pon. Ou en­core des tou­ristes en pro­ve­nance d’Amé­rique du Nord ». Alors qu’entre le 1er et le 13 no­vembre le tra­fic aé­rien af­fi­chait une aug­men­ta­tion de 3,6 % par rap­port à l’an­née der­nière, il a bru­ta­le­ment chu­té de 6 % après les at­taques. Se­lon Aé­ro­ports de Pa­ris (ADP), Rois­sy et Or­ly ont ain­si per­du

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.