Pé­che­nard vise la sécurité et Bour­na­zel­le­dos­sierJO2024

Le Parisien (Paris) - - PARIS - M.-A.G.

LES ÉLUS PA­RI­SIENS de­vraient fi­gu­rer en bonne place dans l’or­ga­ni­gramme de Va­lé­rie Pé­cresse, la nou­velle pré­si­dente (LR) de la ré­gion. Avec 24 conseillers, la ca­pi­tale four­nit le plus gros contin­gent d’élus LR qui sié­ge­ront dans l’hé­mi­cycle de la rue de Ba­by­lone (VIIe). La séance d’in­tro­ni­sa­tion de la can­di­date de la droite et du centre, sui­vie de la dé­si­gna­tion des vice-pré­si­dents, de­vrait mettre les élus pa­ri­siens à l’hon­neur. Si per­sonne n’osait confir­mer les in­for­ma­tions, plu­sieurs noms re­ve­naient très sou­vent. Fré­dé­ric Pé­che­nard (lire ci-des­sous), conseiller de Pa­ris du XVIIe, bras droit de Ni­co­las Sar­ko­zy chez Les Ré­pu­bli­cains de­vrait ain­si hé­ri­ter de la vice-pré­si­dence en charge de la sécurité. « Je suis ef­fec­ti­ve­ment can­di­dat mais on ne connaî­tra l’or­ga­ni­gramme que de­main à l’is­sue de la séance et des votes », com­mente le se­cré­taire dé­par­te­men­tal de la fé­dé­ra­tion LR de Pa­ris.

Pierre-Yves Bour­na­zel, tête de liste LR pour la cam­pagne, lui, ne de­vrait pas avoir de vice-pré­si­dence. Alors que son nom pour pi­lo­ter la dé­lé­ga­tion culture avait été avan­cé, il de­vrait fi­na­le­ment hé­ri­ter d’un poste de « dé­lé­gué spé­cial » au­près de Va­lé­rie Pé­cresse en charge de la can­di­da­ture aux Jeux olym­piques de 2024. Un titre moins pres­ti­gieux que ce­lui de « vice-pré­sident », mais ce poste de­vrait néan­moins don­ner au conseiller de Pa­ris les cou­dées franches pour conti­nuer d’as­seoir son im­plan­ta­tion et sa re­nom­mée en Ilede-France et dans la ca­pi­tale.

Pa­trick Ka­ram, autre élu de la liste LR-UDI-Mo­Dem de Pa­ris, lui, de­vrait être nom­mé vice-pré­sident de la vie as­so­cia­tive, de la jeunesse et des sports.

En­fin Va­lé­rie Mon­tan­don, la conseillère du XIIe se voit pro­mue 4e vice-pré­si­dente du groupe LR au con­seil ré­gio­nal.

La tête de liste (PS) de Pa­ris, Ma­riePierre de la Gon­trie, pour­rait elle aus­si ti­rer son épingle du jeu avec la pré­si­dence de la com­mis­sion des fi­nances, dé­sor­mais tra­di­tion­nel­le­ment confiée à un membre de l’op­po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.