Cé­li­ba­taires à deux

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - JEAN-MA­RIE MON­TA­LI

La ba­na­li­sa­tion de la vie conju­gale peut être un piège mor­tel pour le couple. Les an­nées passent, fi­nissent par­fois par se res­sem­bler et l’amour, alors, s’en­lise dans la rou­tine. En France, plus de 100 000 di­vorces sont pro­non­cés chaque an­née. Mais s’il exis­tait une autre fa­çon de faire couple et d’en­tre­te­nir l’har­mo­nie amou­reuse au­tre­ment qu’en co­ha­bi­tant sous le même toit ? Et si se sé­pa­rer, c’était mieux s’ai­mer, plus long­temps ? C’est ce que pensent de plus en plus de couples qui dé­cident d’être non-co­ha­bi­tants : ils vivent en­semble mais à dis­tance, cé­li­ba­taires à deux, unis pour le meilleur : l’amour.

jm­mon­ta­li@le­pa­ri­sien.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.