Des pro­cu­reurs ap­pellent leurs col­lègues à le­ver le pied

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

LA CONFÉ­RENCE na­tio­nale des pro­cu­reurs de la Ré­pu­blique (CNPR) a ap­pe­lé jeu­di les par­quets, sa­tu­rés et au bord du « burn-out » après les at­ten­tats de Pa­ris, à sus­pendre cer­taines mis­sions an­nexes. Les pro­cu­reurs ap­pellent à mettre entre pa­ren­thèses les rap­ports ad­mi­nis­tra­tifs, les réunions sur la po­li­tique de la ville ou la pré­ven­tion de la dé­lin­quance pour se concen­trer sur les mé­tiers de base : ac­tion pu­blique, en­quêtes ju­di­ciaires, pré­sence dans les états-ma­jors de sécurité, lutte contre la ra­di­ca­li­sa­tion.

« C’est un crève-coeur de s’ex­pri­mer ain­si, mais la ten­sion est ex­trême. Nos col­lègues sont épui­sés », ex­plique Tho­mas Pi­son, pré­sident du CNPR. Les pro­cu­reurs constatent que 6,58 % des postes ne sont pas pour­vus. Cha­cun de ces ma­gis­trats traite en moyenne 2 532 af­faires par an, contre 615 pour leurs voi­sins eu­ro­péens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.