Al-Khe­laï­fi dis­cu­te­ra avec Zla­tan en fé­vrier

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - F.G.

DANS UN EN­TRE­TIEN à pa­raître ce ma­tin dans « le Fi­ga­ro », Nas­ser al-Khe­laï­fi, le pré­sident du PSG, s’est confié sur l’ac­tua­li­té du club. Il a no­tam­ment in­di­qué que l’ave­nir de Zla­tan Ibra­hi­mo­vic, dont le contrat se ter­mine à la fin de la sai­son, se­ra dis­cu­té dé­but 2016. Mais le pré­sident pa­ri­sien reste très éva­sif et ne se pro­nonce ja­mais sur la pos­si­bi­li­té d’une pro­lon­ga­tion, qui, rap­pe­lons-le, n’est pas dans les tuyaux. « Nous dis­cu­te­rons en fé­vrier de son ave­nir, de ce qu’il veut faire, ex­plique le di­ri­geant qa­ta­rien. Nous n’ou­blie­rons ja­mais ce qu’il a fait pour le PSG. »

Al-Khe­laï­fi re­vient aus­si sur les pro­pos d’Adrien Ra­biot qui avait dé­cla­ré vou­loir être prê­té au pro­chain mer­ca­to si son temps de jeu ve­nait à bais­ser. « J’ai été très dé­çu, je le lui ai dit en face, dé­voile-t-il. Ces dé­cla­ra­tions sont in­ac­cep­tables. Je n’ai pas du tout ap­pré­cié le fait qu’il dé­clare ( NDLR : au mi­cro de « Téléfoot » ) qu’un prêt se­rait un ca­deau de Noël. C’est un manque de res­pect to­tal en­vers le club for­ma­teur qui a tant fait pour lui. Je n’ac­cep­te­rai ja­mais qu’il se consi­dère plus im­por­tant que le club. »

En­fin, le pré­sident du PSG a évo­qué le pu­blic du Parc des Princes, trop « calme » à son goût, qui s’est mo­qué de Ke­vin Trapp, le gar­dien al­le­mand, après son er­reur face à Lyon di­manche der­nier. « Je n’ac­cep­te­rai ja­mais que notre pu­blic se montre hos­tile à un de nos joueurs, sou­ligne le di­ri­geant. Cer­tains sif­flets à la fin du match contre SaintE­tienne en Coupe de la Ligue, je ne les ai pas com­pris non plus. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.