La sur­pre­nante confes­sion de La­mine Diack

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - D.O.

L’AN­CIEN PA­TRON mon­dial de l’athlétisme (IAAF) La­mine Diack, soup­çon­né d’avoir fer­mé les yeux sur des cas de do­page en Rus­sie, a af­fir­mé que Mos­cou avait fi­nan­cé sa cam­pagne pré­si­den­tielle de 2012 au Sénégal.

En garde à vue à Pa­ris dé­but no­vembre, La­mine Diack a af­fir­mé que la Rus­sie, par l’in­ter­mé­diaire du pré­sident de sa Fé­dé­ra­tion d’athlétisme, Va­len­tin Ba­la­kh­ni­chev, qui était aus­si tré­so­rier de l’IAAF, avait ap­por­té une contri­bu­tion de 1,5 M€ « dis­tri­buée à des as­so­cia­tions et des sphères d’in­fluence » pour contri­buer à évi­ter un troi­sième man­dat d’Ab­dou­laye Wade, a ex­pli­qué à l’AFP une source proche du dos- sier, confir­mant une in­for­ma­tion du « Monde ». La pré­si­den­tielle avait fi­na­le­ment été rem­por­tée par Ma­cky Sall en mars 2012.

La­mine Diack a avoué avoir fer­mé les yeux sur des cas de do­page en Rus­sie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.