Quand le fils af­fronte son père

CFA (groupe D).

Le Parisien (Paris) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - Mil­ko Sli­jep­ce­vic, vice-ca­pi­taine de Fleu­ry-Mé­ro­gis

C’EST UN MATCH DANS LE MATCH bien sin­gu­lier que pro­pose ce Fleu­ry - Tré­lis­sac. Mil­ko Sli­jep­ce­vic (33 ans), vice-ca­pi­taine du club es­son­nien, croise ce soir son en­traî­neur de père Ziv­ko (58 ans). « Un fils qui joue contre l’équipe de son père, ça n’ar­rive pas sou­vent », pré­cise le tech­ni­cien à l’ac­cent serbe. Pour le duo, ce n’est néan­moins pas une pre­mière. En 2003, le fils jouait à Avranches (CFA 2) quand il avait dé­fié son père, alors à Con­car­neau. « On avait fait 1-1 sur les deux matchs. Tout le monde était content… » se sou­vient Mil­ko. « Ça va être un mo­ment spé­cial, en­chaîne le pa­ter­nel, an­cien pro­fes­sion­nel à Quim­per et Va­len­ciennes au dé­but des an­nées 1990. Mais l’un comme l’autre, on a dé­ci­dé de ne pas en par­ler avant. Dans mon es­prit, je fais comme si c’était un match comme un autre.Je ver­rai 11 joueurs en face des miens, pas mon fils… » Fa­cile à dire, plus com- pli­qué à gé­rer. « On ne va pas se com­por­ter comme deux étran­gers. On se croi­se­ra avant le match, sans par­ler foot. Comme on se voit as­sez ra­re­ment à cause de nos em­plois du temps et que Tré­lis­sac, ce n’est pas la porte à cô­té, mon père va voir ses pe­tits-en­fants. Une fois sur le ter­rain, nous au­rons un ob­jec­tif com­mun : faire ga­gner notre équipe. C’est pour ma ma­man que ce se­ra com­pli­qué : qui doit-elle sup­por­ter ? » lance Mil­ko, pas­sé par le centre de for­ma­tion de Rennes.

« Mes joueurs savent que mon fils est en face, en­chaîne le coach. Il y a deux ans, on avait joué contre Fleu­ry en ami­cal mais il était bles­sé. Ce n’est pas pour ça que je leur de­mande de ne pas dé­fendre sur lui : pen­dant qua­tre­vingt-dix mi- nutes, il se­ra un ad­ver­saire comme les autres. » Sur le ton de la plai­san­te­rie, l’an­cien pro ima­gine le pire des scé­na­rios : un pé­nal­ty pour Fleu­ry frap­pé par Mil­ko. « Ce qui me ras­sure, c’est qu’il faut être un ex­pert pour ti­rer et qu’il n’est pas un spé­cia­liste », sou­rit le pa­ter­nel.

Comme le monde est par­fois tout pe­tit, ce match entre deux des très bonnes équipes de ce groupe signe d’autres re­trou­vailles. « Ce qui est drôle dans cette his­toire, c’est que mon père a aus­si joué avec notre coach, Ber­nard Bou­ger, à Va­len­ciennes. Mon pa­pa était en fin de car­rière

« Quelle équipe doit sup­por­ter ma ma­man ? »

Hier Ro­mo­ran­tin - Saint-Ma­lo 0-2 Au­jourd’hui, 16 heures Lo­rient (b) - Con­car­neau 18 heures Vi­tré - Ber­ge­rac

Cho­let - VI­RY

Groupe D

(stade Lon­guet, à Vi­ry) 18 h 30 Pla­ben­nec - Châ­teau­briant, Fon­te­nay - Stade bor­de­lais 19 heures Bor­deaux (b) - Nantes (b)

1. Con­car­neau, 44 pts ; 2. Ber­ge­rac, 41 ; 3. Ro­mo­ran­tin, 37 ; 4. FLEU­RY, 36 ; 5. Lo­rient, 36 ; 6.. Saint-Ma­lo, 35; 7. Châ­teau­briant, 34 ; 8. Tré­lis­sac, 34 ; 9. Cho­let, 30 ; 10. Nantes, 27 ; 11. Stade bor­de­lais, 25 ; 12. VI­RY, 23 ; 13. Bor­deaux, 23 ; 14. Pla­ben­nec, 23 ; 15. Vi­tré, 23 ; 16. Fon­te­nay, 21.

(LP/IconS­port/ Pho­topqr/ « Ouest­France ».)

Mil­ko Sli­jep­ce­vic croise ce soir son en­traî­neur de père Ziv­ko (à droite).

Fleu­ry :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.